Le conseiller municipal André Fortin lorgne le poste de maire de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

André Fortin affrontera Lawrence Potvin

Il y aura une course à la mairie à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. L'actuel conseiller du district 1, André Fortin, affrontera le maire sortant Lawrence Potvin.
Les deux élus ont fait part de leurs plans à la dernière séance du conseil, cette semaine. Aux élections de novembre, M. Potvin cumulera 26 années à la direction de la municipalité. Propriétaire d'une ferme porcine, André Fortin a sollicité un mandat de conseiller l'an passé justement pour apprivoiser la gestion municipale. Il avait déjà une riche expérience comme administrateur au sein de plusieurs organismes et surtout à titre de président régional de l'Union des producteurs agricoles (UPA) de 2003 à 2011.
« Depuis quatre ans, les citoyens me parlent de devenir maire. Je veux donner plus de visibilité à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix et apporter ma façon de faire pour rallier les autres élus autour d'un but commun. Les conseillers aussi ont des idées, je veux les écouter », déclare-t-il en entrevue téléphonique.
André Fortin déposera bientôt sa candidature officielle. Son programme électoral sera alors dévoilé, mais il évoque déjà le potentiel d'affaires « extraordinaire » dans la municipalité avec la proximité du lac Saint-Jean, les PME en émergence, les exploitations agricoles et les entreprises touristiques.
« Je ne fais pas ça comme projet de retraite. On exploite encore la ferme, mais je pense que je suis rendu là pour m'accomplir », exprime le père de quatre enfants.
André Fortin assure qu'il peut faire rayonner Métabetchouan-Lac-à-la-Croix localement, régionalement, provincialement et même internationalement grâce à ses contacts forgés au fil de sa carrière. 
« Le fait d'élever des porcs avec une génétique supérieure nous a amenés à exporter ailleurs. J'ai aussi beaucoup voyagé en Europe pour observer ce qu'il se faisait là-bas. »
Comme conseiller, il a notamment collaboré avec les villégiateurs du Chemin # 16 pour permettre la construction en cours d'une conduite d'eau potable. Métabetchouan-Lac-à-la-Croix fournit une aide pour les devis par exemple, mais ce sont les résidants qui assumeront la majorité des coûts d'environ 300 000 $ en remboursant l'emprunt de la municipalité. 
« Un beau travail d'équipe », résume André Fortin. Il souligne également la concrétisation d'un projet au Centre récréotouristique Le Rigolet et l'éclairage de l'arboretum de la presqu'île Croft aux abords du lac à la Croix.
Le maire Lawrence Potvin n'a pas rendu notre appel, mercredi, pour commenter cette annonce. Le poste de conseiller du district 1 sera donc vacant. Les autres élus n'ont pas confirmé s'ils se représenteraient, mais ils semblent en avoir l'intention.