Raynald Simard

Amphithéâtre et autogare: Raynald Simard promet une réflexion

Le conseiller municipal de La Baie, Raynald Simard, affirme qu’aucun élu n’a l’intention d’enfoncer de projets majeurs dans la gorge des citoyens ou d’autres élus, qu’il s’agisse du Centre Georges-Vézina, d’un stade de soccer ou d’une bibliothèque.

À la lumière des propos tenus au sujet de la construction d’un nouvel amphithéâtre, M. Simard croit pertinent d’intervenir dans le débat, d’autant plus que le son de cloche des trois élus baieriverains n’a pas résonné bien fort jusqu’à maintenant.

Selon lui, le débat semble déjà polarisé entre partisans favorisant la construction d’un nouvel amphithéâtre et ceux qui s’y opposent, le tout sur fond de guerre de clochers. « Lorsque nous sommes réunis en comité général, chacun dispose de son temps d’intervention et le respect est toujours là, une façon de faire qu’a apportée la mairesse pour ne pas que ce soit toujours les mêmes qui décident », affirme-t-il. 

Ceci étant dit, M. Simard soutient que le projet d’amphithéâtre n’est pas le projet ultime et qu’il peut être fusionné avec un autre projet, comme celui de réaliser l’autogare qui, contrairement à ce qui a été mentionné publiquement, pourrait être subventionné comme l’a été celui de la Place des canotiers à Québec.

L’élu poursuit en affirmant que le conseil doit orienter ses décisions concernant le projet majeur d’amphithéâtre en respectant trois conditions gagnantes. Ces conditions sont de fusionner le projet avec celui de l’autogare qui pourrait être subventionné à 50 % par les gouvernements supérieurs et que ce projet n’affecte pas la concrétisation des projets des autres arrondissements. « La population a encore de la misère à avaler la hausse de 4,1 % qu’on lui a imposée dans le premier budget. On n’acceptera pas que le projet entraîne une hausse de taxes. »

M. Simard se montre favorable à la réalisation de l’étude du terrain de la zone ferroviaire. « Cette étude sera une base de travail qui permettra de déterminer qu’est-ce qu’on peut y construire. On ne vient pas enfoncer le projet dans la gorge des citoyens. J’ai été désigné pour procéder à l’analyse. Je ne veux pas qu’on implante n’importe quoi dans ce secteur. »

Il convient que la construction d’un nouvel amphithéâtre ou d’une autogare, qui pourrait être payante, nécessitera la consultation des citoyens et des commerçants du secteur habitués à bénéficier d’aires de stationnement gratuites. « Je veux faire comprendre à la population que le projet qui sera présenté aura fait l’objet d’une réflexion et d’une consultation. »

Église St-Édouard

En ce qui a trait au projet de convertir l’église Saint-Édouard en bibliothèque municipale, M. Simard a mentionné que le comité exécutif de Saguenay a adopté une résolution visant à procéder à la réalisation d’études d’ingénierie, de laboratoire de sol et d’architecture qui permettront de déterminer la capacité portante de l’immeuble.