Denis Lebel a été accueilli par des élèves de maternelle de l'école Mgr Bluteau de Saint-Félicien hier au Zoo sauvage de Saint-Félicien.

Améliorer l'offre aux familles

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien réalise une première phase de son plan de développement en investissant deux millions $ sur de nouveaux aménagements qui rendront la visite plus agréable, principalement pour les familles.
Le secteur de la famille sera amélioré avec des jeux d'eau adaptés aux tout-petits. Des cabines seront aménagées pour faciliter les changements de vêtements. Aussi, un bassin contenant des carpes koïs sera aménagé, ce qui permettra aux jeunes de toucher à ces poissons dociles. «Nous continuons à ajouter des éléments pour répondre aux besoins de notre clientèle familiale. Ces nouveautés vont permettre aux gens de rester plus longtemps sur le site. Nous devons avoir des nouveautés et ajouter des éléments afin d'améliorer le confort de nos visiteurs», a mentionné la directrice générale Lauraine Gagnon, hier, en conférence de presse.
Dans cette optique, des abris artistiques seront conçus pour permettre aux touristes de se protéger en cas de mauvais temps ou du soleil lors des canicules.
Toujours pour plaire aux jeunes, une pouponnière et une mini-salle de chirurgie seront construites en 2016 pour que les jeunes puissent voir de très près les nouveau-nés du zoo.
Par ailleurs, les bâtiments des Sentiers de la nature seront rafraîchis, principalement le secteur des Amérindiens.
Le ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales, Denis Lebel, était présent pour annoncer une subvention de 1,6 M$ du gouvernement fédéral. Il a rappelé l'importance du zoo sur l'échiquier touristique régional. «Il faut soutenir le moteur de notre industrie qui est parmi les trois sites du Québec attirant le plus d'Européens. L'équipe gère avec beaucoup de doigté. Le zoo a un rôle primordial d'enseignement que nous devons reconnaître», a-t-il livré comme message.
Denis Lebel a mentionné que son gouvernement devrait être au rendez-vous pour d'autres subventions, au cours des prochaines années, lors du déploiement du plan stratégique de 20 M$ étalé sur 10 ans. D'ailleurs, une partie de l'aide financière servira à l'élaboration finale du plan stratégique sur les aspects suivants: communications et marketing, animation, programmation et services à la clientèle et aménagements physiques. Le plus frappant des réaménagements c'est celui des ours polaires, qui sera refait pour y intégrer les phoques.