Le directeur du Service des incendies de la Ville d’Alma, Bernard Dallaire, le directeur général de l’École nationale des pompiers du Québec, Jacques Proteau, le maire d’Alma, Marc Asselin, et la présidente du comité de prévention des incendies, Audrey Villeneuve, ont participé à la signature de l’entente de services faisant d’Alma le pôle régional du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Alma devient le pôle régional de l’École nationale des pompiers du Québec

Le Service de prévention des incendies de la Ville d’Alma devient le deuxième pôle régional de l’École nationale des pompiers du Québec (ENPQ) et, par le fait même, le point de repère pour les autres services incendies du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La signature de l’entente officielle s’est tenue au même moment que la remise de diplômes de qualification professionnelle à 49 pompiers.

Le maire de la Ville d’Alma, Marc Asselin, et le directeur général de l’École nationale des pompiers du Québec, Jacques Proteau, ont signé la nouvelle entente de services lors de l’événement qui se déroulait jeudi.

« De tout temps, on reprochait à l’ENPQ de ne pas être assez près des régions. Par le passé, une visite du directeur général aux deux, trois ans, c’était la façon de se rapprocher des régions. Lorsque je suis arrivé en poste, j’ai rencontré les partenaires, dont Bernard Dallaire, et l’idée de pôle régional a germé », a expliqué Jacques Proteau.

Tous les directeurs de services de la région ont choisi unanimement le Service de prévention des incendies de la Ville d’Alma pour les représenter. Ainsi, le directeur Bernard Dallaire, qui est, entre autres, reconnu pour son travail de formation auprès des pompiers, a été appuyé par tous ses pairs.

Les services incendies de l’ensemble du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui ont des interrogations peuvent, dorénavant, se tourner vers le pôle régional d’Alma. Pour M. Proteau, cette nouvelle procédure assure une meilleure compréhension des enjeux régionaux vécus. Elle permet également d’améliorer la rapidité et la qualité des communications.

L’entente d’Alma est la deuxième du genre après celle de l’Abitibi qui est qualifiée de franc succès par M. Proteau. La Gaspésie, Sept-Îles et la Beauce s’ajouteront aux deux premiers pôles alors que l’objectif est de créer un total de cinq pôles à travers la province. M. Proteau est catégorique, « ce n’est pas la responsabilité que l’on délègue, mais plutôt la tâche ».

« Je tiens à remercier Jacques Proteau et l’équipe de l’École nationale des pompiers du Québec d’avoir choisi la Ville d’Alma comme pôle régional. Cette entente s’inscrit dans la continuité des excellentes relations qui existent depuis plusieurs années », a ajouté le maire d’Alma, Marc Asselin.

Selon la présidente du comité de prévention des incendies, Audrée Villeneuve, le Service de prévention des incendies de la Ville d’Alma sera en mesure d’offrir davantage de services aux élèves de l’école et aux municipalités.