Alma aura un Médialab

Alma innove en créant le premier Médialab de la région, un espace public dédié à se familiariser avec les nouvelles technologies. La capitale jeannoise rejoint ainsi les rangs de quelques grandes villes du Québec, qui ont mis sur pied un tel service pour leurs citoyens.

Dès l’automne prochain, dans l’édifice Paul-Tremblay, les gens pourront tester et développer des compétences en infographie, en conception graphique, en création vidéo et audio, en impression 3D, en photographie, en robotique et en électronique. Le laboratoire de création numérique, accessible gratuitement, permettra de démocratiser les nouvelles technologies, résume Émilie Guertin, responsable du projet.

« Cet espace est un prolongement de la bibliothèque d’Alma. Comme les bibliothèques, ce lieu aura pour mission d’aider la population à apprivoiser les nouvelles technologies. Il y aura sur place des ordinateurs Apple, des logiciels de montage. Il y a aussi des logiciels pour réaliser des plans. Des appareils photo de qualité seront aussi disponibles pour les projets des citoyens. Il y aura même une imprimante 3D. On veut offrir des appareils que les gens ne se payent pas normalement », décrit Mme Guertin, également coordonnatrice des bibliothèques d’Alma.

La Ville dévoilera le projet publiquement au cours des prochains mois. Des travaux sont en cours dans l’édifice situé entre le Complexe Jacques-Gagnon et l’église Saint-Joseph. Le laboratoire numérique sera aménagé au rez-de-chaussée, un local vacant depuis plusieurs années.

« On a décidé d’installer le service dans cet édifice municipal, car à la bibliothèque, on est déjà à pleine capacité. Mais la pertinence d’installer le Médialab est là, par la présence du Centre Sagamie, un centre d’artistes renommé en art numérique. Il y a également IQ l’Atelier dans le bâtiment. On va donc créer une belle synergie pour la programmation du Médialab », indique Mme Guertin.

Médiateur recherché
La Ville recherche actuellement un médiateur en technologies numériques pour coordonner ce nouvel espace. Le passionné des technologies devra entrer en fonction le 27 août prochain. Le poste de 30 heures semaine, du mercredi au samedi, prévoit un salaire oscillant entre 18 $ et 25 $ de l’heure, peut-on lire dans l’offre d’emploi qui prend fin le 25 juin.

Un peu plus de 150 000 $ seront investis dans la première année du projet. L’argent provient de l’entente de développement culturel entre Alma et le ministère de la Culture.

Un premier contrat de près de 27 000 $ a été octroyé à Bureau en gros pour l’achat d’équipements. En séance du conseil, lundi, les élus ont accepté la soumission de l’entreprise, donnée à la suite d’un appel d’offres public.

Alma s’est inspiré des projets menés dans d’autres villes du Québec, dont ceux de la Vieille capitale. Des Médialab sont offerts dans les musées et les bibliothèques. « On est allé visiter les projets les plus innovants. On a été très inspiré parce qui se fait notamment au Musée de la civilisation à Québec », a commenté Émilie Guertin.