Alma investit plus de 350 000 $ dans la Boîte à Bleuets, qui passera de 200 à 300 places assises.

Alma agrandira la Boîte à Bleuets

La Boîte à Bleuets passera de 200 à 300 places assises. Alma investit plus de 350 000 $ dans cette salle de spectacles située au coeur du centre-ville.

Les élus ont accordé un contrat de près de 284 000 $ à la firme Cevico de Chicoutimi pour ce projet, incluant le remplacement d’une poutre et l’agrandissement de la salle. D’autres équipements seront achetés pour transformer la salle fermée depuis quelques semaines en vue des travaux. Une seule autre entreprise avait déposé une offre sur le plus important contrat, soit Isofor d’Alma, avec une soumission plus élevée de 2500 $.

«Pour l’agrandissement, on utilise l’espace du hall. Donc on n’agrandit pas le bâtiment. On prend l’espace qui était disponible pour augmenter notre nombre de places dans cette salle de style cabaret», explique le conseiller municipal, Fréderic Tremblay.

Cet investissement de la Ville vise à rentabiliser davantage la Boîte à Bleuets. Avec plus de places, il sera plus facile d’attirer des spectacles.

«Avec les plus petits spectacles, c’est plus à risque. À 300 places, on entre dans un marché plus lucratif», constate M. Tremblay.

La nouvelle salle, dont la scène sera également déplacée, devrait rouvrir au public dans quelques semaines.

Sauna pour femmes
Attendu depuis l’ouverture du Centre Mario Tremblay en 2017, le sauna pour femmes sera enfin installé. Alma a accordé cette semaine un contrat pour l’aménagement d’un sauna dans le vestiaire féminin.

Celui des hommes est ouvert depuis plus d’un an. Les femmes n’avaient pas accès à un tel service, ce qui avait provoqué une certaine colère chez les usagers. Une pétition avait même été lancée pour obtenir ce service.

«Le retard est dû à une question d’espace. Il fallait trouver l’endroit où l’installer. Dans le cas des hommes, il y avait une pièce attenante qui pouvait être utilisée. Chez les femmes, on voulait empiéter sur le territoire de la commission scolaire et c’était plus compliqué. Finalement, il sera installé dans le vestiaire actuel des femmes», précise le directeur général de la Ville, Sylvain Duchesne.

Les travaux, réalisés par la firme Sauna Concept de Château-Richer, coûteront 15 500$.