Alexandre Cloutier veut travailler en région

Au terme de son mandat, lequel culminera en octobre, le député péquiste de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, a l’intention de travailler dans la région et d’oeuvrer à la défense des intérêts supérieurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

C’est ce qu’il a déclaré en réponse à une question formulée par Le Quotidien au sujet de son avenir professionnel, au-delà de la vie politique. Rencontré à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) mercredi, en marge du lancement de la Chaire UNESCO en transmission culturelle chez les Premiers peuples, le député de 40 ans et avocat de formation a fait valoir qu’il réfléchit toujours à son futur emploi du temps.

«Pour l’instant, je suis toujours député et je le resterai jusqu’à la fin de mon mandat en octobre. Je n’ai envoyé aucun CV», a fait savoir le citoyen de Saint-Gédéon. Il a du même souffle nié avoir été approché par la mairesse de Saguenay, Josée Néron, au sujet du poste de directeur général de Promotion Saguenay. Cela dit, Alexandre Cloutier convient que des gens qui gravitent autour de l’appareil municipal l’ont «invité à la réflexion». Il en va de même pour la direction de l’Université du Québec à Chicoutimi, qui l’aurait aussi courtisé.