Alex Pagé

Alex Pagé a droit à un ordi malgré ses conditions

Alex Pagé, l'ancien étudiant du programme de Techniques policières d'Alma, peut à nouveau utiliser un ordinateur, mais uniquement pour ses études. Il devra aussi fournir la preuve qu'il est de retour sur les bancs d'école.
Après quelques jours de réflexion et de discussions, Me Nicole Ouellet (Couronne) et Me Charles Cantin (défense) ont obtenu des modifications aux conditions de remise en liberté du jeune homme.
Pagé a été arrêté en mars dernier. Alors étudiant au Cégep d'Alma, il a été accusé de production de matériel de pornographie juvénile et de menaces de mort envers les femmes. L'arrestation et le dépôt des accusations ont eu lieu après que Pagé ait publié des propos menaçants sur les réseaux sociaux.
Jeudi matin, le juge Michel Boudreault, de la Cour du Québec, a accepté que l'accusé puisse avoir accès à un ordinateur et à Internet, mais uniquement dans le cadre de son programme d'études.
Son père pourra également posséder un ordinateur et avoir accès à Internet, mais en s'assurant que tout est sécurisé afin d'éviter que son fils puisse fureter de manière illégale.
De plus, le tribunal autorise Alex Pagé à se trouver à proximité d'une garderie, qui sera construite près de l'institution scolaire qu'il fréquentera. Cependant, il lui est toujours interdit de se trouver près d'un parc ou d'endroits où des enfants peuvent se trouver.