Albanel attire 25 000 visiteurs

Le Festival de la gourgane d'Albanel a atteint un nouveau plateau en dépassant le cap des 25 000 visiteurs. Un résultat qui tombe à point pour la 40e édition de l'événement et le 125e anniversaire de la municipalité.
Jointe hier pour tracer le bilan de l'événement, la présidente du festival, Émilie Gaudreault, avait une voix empreinte de satisfaction. «Nous sommes très satisfaits de nos records d'achalandage et de vente de bières. Nous avons accueilli plus de 25 000 visiteurs et vendu pour 868 caisses de trente bières! Ce sera un succès financier», a-t-elle fait valoir, confirmant du même coup le retour de l'événement pour 2015.
«Les moments forts ont été les feux d'artifice, samedi soir, et les spectacles. Le marché public a aussi été fort populaire, tout comme le concours de soupe aux gourganes. On avait des inscriptions de partout dans la région et même de l'extérieur», a-t-elle noté.
Il faut dire que l'organisation avait des têtes d'affiche cette année pour les spectacles avec, notamment, Offenbach et Michel Pagliaro. «Quand tu as des artistes connus, c'est attirant! On a eu des gens des États-Unis, de l'Ontario et de plusieurs régions du Québec dont le Bas-Saint-Laurent et l'Estrie», s'est réjouie Émilie Gaudreault.
Tel que promis, le comité organisateur a réalisé plusieurs clins d'oeil historique pour cette 40e édition. «Il y avait un tour guidé et animé avec comédiens dans l'autobus vert de la gourgane, qui est là depuis 40 ans. Nous avons aussi tenu une exposition d'objets relatant l'histoire agricole de la municipalité. Également, nous avions des vidéos qui présentaient le parcours du festival et les anciens comités organisateurs», a énuméré Mme Gaudreault.
Pour cette édition spéciale, le festival avait d'ailleurs fait peau neuve avec de nouvelles installations et des agrandissements majeurs. «Nous avions doublé les dimensions du chapiteau et asphalté le site. Nos bars et nos terrasses avaient aussi été agrandis. Il faut continuer en ce sens. On aimerait se doter d'infrastructures permanentes», a-t-elle soutenu.
Hier, Dame nature a forcé l'annulation du tir de quatre-quatre, pour des raisons de sécurité.
«Pour l'an prochain, on veut reformuler le conseil d'administration et former un comité exécutif. Il faut aussi améliorer la sécurité étant donné qu'on a de plus en plus de gens», s'est-elle avancé.
Le succès, Émilie Gaudreault, l'attribue d'abord et avant tout à ses administrateurs. Le conseil d'administration de l'événement est composé de 17 administrateurs âgés de 14 à 28 ans. «Ils ont tellement d'idées et sont dynamiques. Il n'y a rien d'impossible pour eux», a-t-elle conclu.
Julien.renaud@lequotidien.com