Le président de l'entreprise Air Saguenay, Jean Tremblay, pense que Gilles Morin aurait pu avoir un malaise cardiaque le 15 juillet dernier lorsque l'avion qu'il pilotait s'est écrasé au Labrador.

Air Saguenay: le pilote avait déjà fait une crise cardiaque

L’homme qui pilotait l’hydravion d’Air Saguenay disparu au fond d’un lac du Labrador avait déjà subi un infarctus.

Gilles Morin, 66 ans, « a fait une crise cardiaque il y a quelques années », a révélé à La Presse le président de la petite compagnie aérienne, Jean Tremblay, qui pense que son ancien employé aurait pu avoir un nouveau malaise le 15 juillet, jour de l’écrasement.

Étant donné son dossier médical, « le doute nous vient à l’esprit », a-t-il expliqué au téléphone. « C’est un très grand lac, et il était déjà rendu. En considérant [sa grande] expérience et son absence de témérité, on s’explique mal comment l’accident a pu se produire [autrement]. »