Agression au poivre de Cayenne à Chicoutimi

Une femme a été aspergée de poivre de Cayenne alors qu’elle se trouvait dans un appartement de la rue Smith, dans le centre-ville de Chicoutimi, vendredi après-midi. Un homme a fait irruption dans le logement, dans lequel se trouvaient quelques individus, pour agresser la femme. Celle-ci a été transportée à l’hôpital, et l’individu a pris la poudre d’escampette.

L’événement s’est produit aux alentours de 14 h, vendredi, dans un logement situé à proximité du terminus de la Société de transport du Saguenay. 

« Selon les informations, un individu est entré dans l’appartement pour asperger la dame de poivre de Cayenne. Elle a pu s’enfuir et s’est réfugiée au terminus pour appeler les secours. Elle a été transportée à l’hôpital, puisqu’elle était très incommodée », a expliqué Carl Tremblay, relationniste pour le Service de police de Saguenay, lorsque rencontré devant l’immeuble à logements. Plusieurs patrouilleurs avaient été dépêchés sur place, afin de mettre la main sur l’agresseur, en vain.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre sur les lieux, le suspect serait âgé entre 50 et 60 ans, et il se déplacerait à bord d’une fourgonnette familiale rouge.

Les agents et les ambulanciers ont rencontré un homme qui se trouvait également dans le logement où a eu lieu l’agression. Il disait être également incommodé par le poivre, mais ne semblait pas vouloir coopérer avec les policiers. Il était visiblement en état d’ébriété et désirait plutôt que les agents quittent les lieux. « Disons que c’est un peu difficile d’avoir des informations, car nous n’avons pas beaucoup de collaboration. Il est difficile d’avoir une description de l’individu », a ajouté l’agent Carl Tremblay.

On ignore si l’agresseur connaissait les gens qui se trouvaient dans l’appartement, tout comme les motifs de l’attaque. 

Une agression au poivre de Cayenne est considérée comme une agression armée aux yeux de la loi. AVEC JONATHAN HUDON