Actualités express

+ INTÉRÊT TROP FAIBLE: SAGUENAY CESSE LA COLLECTE DES RÉSIDUS VERTS

Saguenay cesse la collecte, le transport et le traitement des résidus verts sur son territoire. Comme les résultats ne sont pas satisfaisants, les citoyens seront maintenant appelés à se rendre eux-mêmes dans l’un des quatre écocentres de Saguenay.

La résolution a été entérinée lors du comité exécutif extraordinaire tenu mercredi, sous la recommandation du service de l’environnement et du développement durable, en collaboration avec la division de l’approvisionnement. Saguenay résilie donc le contrat qu’elle avait octroyé par appel d’offres à Services Matrec, le 15 mars 2018. L’entente, d’une valeur 2 154 631,48 $, était valide de 2018 à 2020, avec une option de renouvellement pour 2021 et 2022, aux mêmes conditions et ajustée selon l’indice des prix à la consommation du Québec.

Services Matrec a été avisée le 25 juin de la décision de la Ville et n’a donc engagé aucuns frais pour la collecte de l’automne. En vertu de l’article 2125 du Code civil du Québec, Saguenay peut résilier son contrat de service.

« Compte tenu de la très faible participation citoyenne, il est déraisonnable de poursuivre le contrat tel qu’octroyé. En effet, pour l’année 2018, le coût a été de 238 152 $ pour 189 tonnes de matière collectées, soit 1260 $ par tonne. Pour la collecte du printemps 2019, le coût total a été de 150 829 $ pour 137 tonnes collectées, soit 1100 $ par tonne », peut-on lire dans la résolution.

Pendant quelques semaines à l’automne et quelques semaines au printemps, les citoyens étaient invités à placer leurs résidus verts sur le bord de la rue, pour qu’ils soient collectés.

C’est donc « dans un souci de saine gestion des fonds publics » que Saguenay a pris la décision de mettre fin au contrat octroyé l’an dernier.

« Ce n’était vraiment pas populaire et les frais étaient très importants versus les résultats. Le contrat a été résilié sans pénalité et la compagnie a été très correcte dans le processus », confirme le conseiller Simon-Olivier Côté. Mélanie Côté

+ SONDAGE LÉGER: LES SAGUENÉENS GÈRENT LEURS FINANCES EUX-MÊMES

Les Saguenéens seraient plus autonomes en matière de finances personnelles, selon un récent sondage Léger. Ils se tourneraient moins vers des conseillers financiers que la moyenne des Québécois.

Selon les réponses obtenues par les gens interrogés, 98 % des Saguenéens considèrent leur santé financière comme importante, mais seulement la moitié dispose d’un plan financier. Dans l’ensemble, les résidants du Saguenay–Lac-Saint-Jean semblent donc plus autonomes quant à leurs finances personnelles alors qu’ils sont notamment plus enclins à prendre seuls leurs décisions en la matière. En effet, bien que les Saguenéens considèrent leurs finances importantes, seulement 49 % se tournent vers un conseiller financier, comparativement à 56 % pour l’ensemble des Québécois. 

Selon les données recueillies par Léger, parmi les Québécois qui font appel à l’expertise d’un conseiller d’une institution financière, 58 % le font pour obtenir des conseils en planification des finances, et 87 % d’entre eux considèrent que leur conseiller a contribué à améliorer leur situation. Patricia Rainville