Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Centre de ski de fond Dorval d’Alma a commencé la semaine dernière à accueillir ses premiers adeptes.
Le Centre de ski de fond Dorval d’Alma a commencé la semaine dernière à accueillir ses premiers adeptes.

Activités plein air: un congé des Fêtes bien rempli dans Lac-Saint-Jean-Est

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
À l’heure où les activités de plein air seront privilégiées plus que jamais pendant le congé des Fêtes, les différentes infrastructures sportives de Lac-Saint-Jean-Est accueillent leurs premiers clients. Même si la plupart d’entre elles pourront permettre au public de pratiquer leur activité préférée sans trop d’embûches, plusieurs restrictions sont désormais applicables, notamment dans les chalets d’accueil.

C’est le cas entre autres pour les patinoires municipales du secteur. Alors que certaines sont déjà ouvertes, la plupart seront en fonction samedi, à l’exception de celle du secteur Delisle où la municipalité n’a pu, pour l’instant, trouver le personnel nécessaire pour en assurer l’entretien. D’ailleurs à Alma, les citoyens devront respecter des consignes strictes dès leur arrivée au chalet d’accueil. Les utilisateurs ne disposeront que de 10 minutes pour chausser ou enlever leurs patins. Les toilettes seront accessibles, mais l’utilisation du chalet dans le but de se réchauffer sera interdite.

Même principe dans les différents centres de ski du territoire, qui permettront toutefois aux amateurs de se réchauffer à l’intérieur, mais avec une capacité maximale réduite et un temps d’utilisation restreint. C’est le cas au Mont-Lac-Vert d’Hébertville, qui recommande à ses utilisateurs d’arriver sur place « prêt à skier ». Le centre compte d’ailleurs ouvrir ses pentes dès samedi, 19 décembre, si la météo le permet.

Parc d’une rive à l’autre

En ce qui concerne le Parc d’une rive à l’autre, qui regroupe le Centre de ski de fond Dorval, le Mont Villa-Saguenay, la Pointe des Américains et le bassin Saint-Georges à Alma, c’est plutôt le manque de neige qui nuit au début de la saison. Alors que les pistes de ski de fond et de raquettes sont accessibles depuis la fin de semaine dernière au Dorval, l’ouverture de la station de ski alpin se fait toujours attendre. Bien que l’enneigement soit commencé, il faudra encore quelques centimètres de neige supplémentaires avant de pouvoir dévaler les pentes.

« Notre fenêtre d’enneigement cette année est réduite par rapport à l’an dernier parce qu’il ne fait pas assez froid. L’an passé, nous avons ouvert le 20 décembre. Cette année, ce serait très surprenant que l’on puisse ouvrir avant Noël », explique le directeur général du Parc d’une rive à l’autre, Denis Caouette.

Les sentiers de glace du Centre de villégiature Dam-en-Terre ouvriront pendant le congé des Fêtes.

Le manque de neige a aussi des impacts sur la saison de fatbike, qui ne peut encore être lancée avant quelques jours. En plus des 13 kilomètres de sentiers déjà disponibles, le Centre Dorval a fait l’ajout de deux kilomètres pour le fatbike familial.

« On vise vraiment à démocratiser le fatbike le plus possible pour les gens qui débutent. Que ce soit de jeunes familles ou des personnes à la retraite, on veut qu’elles puissent s’habituer facilement », explique Denis Caouette.

Bien que les restrictions sanitaires dans les chalets d’accueil compliquent légèrement les choses là aussi, l’assouplissement de certaines d’entre elles à l’extérieur permettra au Mont Villa-Saguenay et au Centre de ski de fond Dorval d’offrir des cours à la population.

Le Mont Lac-Vert s’apprête à ouvrir ses pistes samedi.

Centre de villégiature Dam-en-Terre

Du côté du Centre de villégiature Dam-en-Terre, l’organisation travaille actuellement à un plan B pour faciliter la vie des patineurs qui se présenteront sur le site, selon le conseiller municipal et président de la Dam-en-Terre, François Carrier.

« On a 1,5 kilomètre de sentiers, donc, au niveau des rapprochements sur la glace, nous n’avons pas de problème. Par contre, pour le chalet, ce sera un peu plus limité. Il y a aura de 5 à 10 personnes à la fois qui pourront se changer, et les gens ne pourront pas laisser d’équipement à l’intérieur. On va regarder si on peut aménager quelque chose à partir du stationnement, pour que les gens puissent mettre les patins à la voiture. Un genre de petit sentier sécuritaire pour amener les gens directement sur la glace. »

Également, parmi les autres changements cette année, le centre de villégiature n’offrira pas de location de patins ni de tubes pour la glissade. Le public devra donc apporter son propre équipement s’il veut profiter du site. François Carrier espère que les sentiers pourront être accessibles d’ici le 27 décembre, alors que pour la glissade aménagée sur la plage, il faudra peut-être attendre quelques jours de plus.