Activité-bénéfice des Clowns thérapeutiques Saguenay: un « engouement jamais vu »

Le 28 avril prochain, les humoristes Guillaume Pineault, Mélanie Couture, Simon Delisle, Martin Perizzolo et Neev s’uniront à une douzaine de personnalités d’affaires diagnostiquées dans le cadre de l’activité-bénéfice annuelle des Clowns thérapeutiques Saguenay.

L’organisme récidive avec sa soirée-bénéfice « Diagnostic ! » Pour une deuxième année, l’activité prend la forme d’un gala d’humour ponctué de numéros des Clowns thérapeutiques et de la collecte d’argent de personnalités diagnostiquées.

Les Clowns thérapeutiques Saguenay, qui brisent la solitude des malades et les soutiennent dans leur souffrance, espèrent amasser les 45 000 $ qui permettront d’assurer leurs activités pour l’année. L’objectif financier est ambitieux, mais réaliste, assure Josée Gagnon, cofondatrice de l’organisme. « C’est notre seule campagne de financement officielle. Elle a un impact énorme sur nos services. On souhaite remplir le Théâtre Banque Nationale. »

Habituellement, entre sept et dix personnalités sont diagnostiquées. Elles doivent composer avec un plâtre pendant 24 heures et doivent amasser entre 3000 $ et 5000 $ chacune pour se faire enlever leur plâtre le lendemain, sur scène, dans le cadre de la soirée-bénéfice. Cette année, 12 personnalités d’affaires ont accepté de se prêter au jeu dans le cadre de la 13e édition de l’activité de financement.

Nouvelle catégorie de participants

« Il y a un engouement jamais vu. C’est la première fois en 13 ans qu’on refuse des gens. Ça grossit d’année en année », affirme Josée Gagnon, qui souligne qu’une nouvelle catégorie de participants a également été créée cette année afin de permettre à quelques personnes du public de participer en portant une attelle pendant une journée en échange de 500 $.

Au fil du temps, l’activité-bénéfice originale des Clowns thérapeutiques Saguenay a pris de l’ampleur. « On a dû changer de salle à quelques reprises parce que c’était devenu trop gros, raconte Josée Gagnon. Ç’a évolué en gala d’humour. L’an dernier, on a eu une soirée endiablée avec cinq humoristes. Cette année, le refaire allait de soi. »

Dans le cadre de l’activité-bénéfice annuelle des Clowns thérapeutiques Saguenay, entre sept et dix personnalités doivent composer avec un plâtre pendant 24 heures et amasser entre 3000$ et 5000$ chacune pour se faire enlever leur plâtre le lendemain.

Pourtant, il y a deux ans, Clowns thérapeutiques Saguenay avait remis en question son activité de financement.

« On se demandait si la formule avait été épuisée. On lui a donné un second souffle l’an dernier avec le gala d’humour. Il fallait que ça devienne un show, avec quelques numéros des clowns thérapeutiques », explique-t-elle.

L’humoriste Simon Delisle, originaire de la région, a donné un coup de main dès l’an dernier afin d’organiser l’événement. Il récidive cette année.

« Le billet coûte 60 $ pour cinq humoristes. C’est très accessible. Il y aura aussi des numéros surprises, des numéros avec les neuf comédiens des Clowns thérapeutiques Saguenay. On rit, mais on ne fait pas que rire, il y a aussi de gros moments d’émotion. C’est une soirée magnifique. Les Clowns thérapeutiques Saguenay travaillent avec les émotions. On s’est dit que la soirée devait elle aussi offrir une variété d’émotions. C’est très interactif comme soirée. »

Un numéro gardé secret honorera également un enfant qui se bat contre le cancer. « On aura quelque chose d’extraordinaire, promet-elle. On veut que ça devienne une soirée incontournable. On peut rêver à l’infini. Les gens se rallient à la cause. Les personnalités d’affaires et les humoristes ont le goût d’être là. On commence déjà à recruter les humoristes pour l’an prochain. On est content. »

Les billets sont disponibles via le diffusion.saguenay.ca.

« Ils ont été mis en vente il y a une semaine et ils s’envolent assez rapidement. Les gens doivent faire vite », conclut Josée Gagnon.