Accident de train: le Saguenay-Lac-Saint-Jean plus à risque

Deux accidents, dont un mortel, ont été répertoriés sur les voies ferrées du Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis le début de 2019. Ces deux événements malheureux représentent 20 pour cent de tous les accidents ferroviaires pour le Québec et les Maritimes.

Dans le cadre de la semaine nationale de la sécurité ferroviaire, l’inspecteur de la police du Canadien National (CN), Pierre Bergeron, tient à rappeler que les citoyens doivent être très prudents aux abords des voies ferrées.

Les policiers du CN et du Service de police de Saguenay (SPS) veulent sensibiliser ceux du Saguenay et de la région aux dangers reliés aux trains et au passage des voies ferrées.

Il faut rappeler qu’en février dernier, un homme est mort à Larouche, après que sa déneigeuse ait été frappée par un train. Et au printemps, un jeune homme, téméraire, a tenté de passer entre deux wagons, mais n’y est pas parvenu. Il a été blessé sérieusement. Et c’est sans oublier qu’une étudiante de 20 ans avait eu les deux jambes sectionnées sous un train à Jonquière en 2012.

«La distraction avec le cellulaire est la première cause des accidents sur les voies ferrées. Les comportements téméraires sont la deuxième cause. Les gens savent que la voie ferrée est là depuis longtemps et ils en viennent à oublier le danger qui entoure cette infrastructure», a expliqué M. Bergeron.

«Nous n’envoyons pas nos enfants jouer sur les autoroutes, il ne faut donc pas les envoyer près des voies ferrées. Il est important de rappeler régulièrement aux citoyens», poursuit l’inspecteur du CN.

Le président de la Commission de la sécurité publique de Saguenay, le conseiller municipal Kevin Armnstrong, précise que la ville est très proactive en matière de sécurité ferroviaire.

«Nous voulons répéter le message de la prévention. Nous avons tous été jeunes et téméraires, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une zone dangereuse.»

«Nous avons aussi ajouté des sigles au sol afin de prévenir les gens de la présence de la voie ferrée et d’être prudents», dit-il.

Il faut rappeler qu’il est interdit de marcher sur une voie ferrée sous peine d’une amende de 150 $ (100 $ plus les frais de 50 $). Et ne pas respecter un passage à niveau est aussi passible d’une infraction au Code de la sécurité routière.

Plus de détails à venir dans Le Quotidien.