Les paroissiens de la Fabrique Saint-Alphonse à La Baie présents à l’assemblée ont accepté à l’unanimité que le terrain et l’église Saint-Édouard soient cédés pour y construire une nouvelle bibliothèque.

Acceptation unanime d’une cession éventuelle

Pendant que les promoteurs d’un projet sur l’ancien terrain de la Consol vivaient une certaine déception, les nouvelles étaient meilleures à quelques rues de là, alors que les paroissiens de Saint-Alphonse à La Baie ont accepté que l’église Saint-Édouard soit cédée pour la concrétisation du projet de bibliothèque dans l’ancien lieu de culte fermé depuis 2006.

C’est ce qu’a révélé au Quotidien, en fin de soirée, le président de Patrimoine Saint-Édouard, Martin St-Pierre. Ainsi, les 59 paroissiens qui ont exprimé leur droit de vote ont tous approuvé la proposition faite par la Fabrique Saint-Alphonse, qui se devait légalement de faire entériner la décision par l’assemblée.

« Il y avait vraiment beaucoup, beaucoup d’enthousiasme », a indiqué celui qui est également directeur général de Centraide Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« On veut préparer le terrain pour que tout soit favorable le moment venu », avait-il expliqué aux gens présents avant le vote. C’est que contrairement au dossier du site de la Consol, le comité de M. St-Pierre a reçu l’assurance de la mairesse de Saguenay, Josée Néron, que la bibliothèque allait se construire sur le site de l’église, qu’elle puisse être réutilisée ou non. « Notre volonté, c’est d’installer la nouvelle bibliothèque sur ce terrain », avait d’ailleurs déclaré la mairesse dans un communiqué publié le 6 avril dernier. « Des études ont été demandées, le 6 avril dernier, afin d’évaluer, d’une part, la structure de l’église Saint-Édouard et d’autre part, pour faire la liste de nos besoins en matière de bibliothèque pour La Baie », avait-elle aussi déclaré.

Ainsi, le jour où les études reviendront sur la table du conseil, d’ici au début de l’automne, la question de la cession du terrain sera déjà réglée. Selon Martin St-Pierre, il semble de plus en plus probable que la Ville hériterait du terrain, mais la possibilité demeure pour le comité, dans la mesure où ce serait plus facile pour la demande de subventions ou autres exigences.

Le coût du projet de conversion en bibliothèque avait été évalué autour de 14 M$. La mairesse avait accordé son appui durant la campagne électorale.

Selon le président de Patrimoine Saint-Édouard, la nouvelle bibliothèque donnerait un nouveau souffle au secteur de Port-Alfred, durement touché par la démolition de la Consol en 2006. D’autres bonnes nouvelles pourraient suivre bientôt.