Absence de gynécologue à l’hôpital d’Alma: pas d’influence sur le temps supplémentaire

L’absence de gynécologue à l’hôpital d’Alma n’a pas eu d’influence sur le temps supplémentaire obligatoire (TSO) des infirmières, selon la présidente régionale de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), Julie Bouchard.

Le personnel infirmier de l’hôpital de Roberval et de Chicoutimi, quand il y a une interruption de service à Alma, est calculé en fonction de ces circonstances.

« Il n’y a aucun déclenchement qui est fait. Les mamans qui accouchent sont celles qui le font naturellement », explique-t-elle.

La question du TSO demeure cependant problématique cet été. « En dehors des vacances, il n’y a aucun congé qui est accepté présentement par l’employeur », affirme Mme Bouchard.