A3 Surfaces et l'aluminium antimicrobien, une fierté régionale, selon Richard Martel

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Député dans Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel salue le travail de l’entreprise A3 Surfaces de Chicoutimi, qui a développé une technologie permettant à l’aluminium de détruire les bactéries et les virus. Au lendemain de la sortie de plusieurs reportages sur cette innovation d’ici, le politicien tient à donner son appui publiquement à cette entreprise et ses propriétaires qu’il avait rencontrés avant sa réélection.

« Les gens de A3 Surfaces sont venus nous visiter avant la dernière élection pour nous présenter leur projet. Nous avons été épatés, mais surtout, nous avions le désir de les aider le plus rapidement possible. Après l’élection, nous avons profité tout de suite de nos lettres du 25 novembre 2019 adressées aux différents ministres pour parler de la percée technologique d’A3 Surfaces. Nous les avons aussi orientés dans leurs démarches dans le but de faire avancer le projet avec Santé Canada », a fait savoir le député de Chicoutimi-Le Fjord, par voie de communiqué.

La technologie développée à Saguenay, et déjà brevetée, s’inscrit non seulement dans le créneau québécois d’aluminium vert, mais aussi comme un outil révolutionnaire dans la lutte contre les microorganismes néfastes comme les virus, pointe M. Martel. Une technologie qui vient à point en pleine pandémie.

« Plus récemment, le 19 février dernier, lorsque la COVID-19 sévissait ailleurs dans le monde, nous avons adressé une lettre à la ministre de la Santé, lui demandant une rencontre avec les représentants de A3 Surfaces. Nous savions qu’une pareille innovation pourrait avoir un impact majeur, positif et bien réel sur l’aseptisation des chambres d’hôpital, entre autres. Je félicite le Dr Guy Leblanc et son équipe. Encore une fois, on démontre bien que le Saguenay-Lac-Saint-Jean est un leader en innovation. C’est une fierté pour la région et on va continuer à travailler fort pour faire avancer A3 Surfaces, une technologie qui pourrait révolutionner l’ensemble des types de surface que nous utilisons. »