L'auteur-compositeur-interprète Louis-Jean Cormier a donné le coup d'envoi hier soir de l'édition 2014 de Festirame. Bien avant qu'il ne monte sur scène, déjà plus de 6000 festivaliers étaient sur place.

À peine commencé, déjà un succès

L'édition 2014 de Festirame vient à peine de prendre son envol, que déjà, elle s'annonce comme un véritable succès. En effet, si la tendance se maintient, Place Festivalma risque fort bien d'afficher complet plusieurs soirées lors de la semaine à venir.
À quelques minutes de l'entrée en scène de Louis-Jean Cormier, Le Progrès-Dimanche a rencontré le président de Festirame, Mario Lesage, ainsi que la directrice générale de Festivalma, Karine Desmeules. En cette première soirée de festivités, on estimait déjà à 6000 le nombre de spectateurs qui s'étaient déplacés afin d'assister au concert.
Questionné à propos de ses attentes quant à cette édition 2014, Mario Lesage, qui en est à sa première année en tant que président de Festirame, était visiblement satisfait de la réponse des festivaliers. «C'est parti fort un tout petit peu pour une première année, mais bien qu'on aura encore des preuves à donner l'année prochaine, je pense qu'on va être capable de travailler et d'amener encore plus loin le festival», annonce le président.
Au départ, ce sont 6000 passeports qui avaient été mis en vente, mais face à la forte demande qui a fait en sorte que chaque passeport a trouvé preneur, 1000 autres exemplaires ont dû être remis sur le marché. «On a fini la vente lundi passé et si on en avait mis 1000 autres en vente, on les aurait certainement tous vendus. Ça appelait sans cesse et le monde capote. On va avoir une très grosse semaine!», anticipe M. Lesage.
L'organisation anticipe d'énormes foules pour plusieurs événements à l'affiche. Sans grande surprise, la présence de Marie-Mai le 12 juillet terminera certainement cette édition en beauté. «Les deux dernières fois qu'on a produit Marie-Mai dans le cadre du festival, ça a été le gros succès de la programmation, d'expliquer Karine Desmeules. Mais depuis ces deux fois, la renommée de Marie-Mai a juste continué à gagner en importance. C'est l'artiste vedette de la programmation.»
Or, de bien belles surprises peuvent toujours attendre la direction. À titre d'exemple, nul n'aurait prédit il y a deux ans qu'une personnalité comme Louis-Jean Cormier aurait pu interpeller des milliers de spectateurs. Pour sa part, Mario Lesage estime que le spectacle de Peter MacLeod pourrait d'ailleurs figurer parmi ces surprises.
Mais dans le lot, les organisateurs ont-ils des craintes? «On a déjà vendu 7000 passeports. En comptant les places assises, qui peuvent accueillir 1500 spectateurs, on peut recevoir en tout et partout environ 8000 personnes. Il va donc falloir être prudent sur les réservations et les billets pour des spectacles comme celui de Marie-Mai. Mais je ne cacherai pas qu'on a ici affaire à un très beau problème.»
Enfin, notons qu'un événement nouveau genre a trouvé sa place dans la programmation 2014. La Coco Fiesta, qui se tiendra le 10 juillet à Place Festivalma, pourrait demeurer longtemps dans l'imaginaire des spectateurs. «On va aménager une piste de danse centrale et on invite les gens à faire partie de la fête. Ce n'est pas juste un show qu'on regarde. Il va y avoir des acrobaties, des danseurs, des artistes du feu», de conclure Karine Desmeules.
Jmartel@lequotidien.com
Autres textes en page 78 et 79