Julie Cayouette voulait réaliser cette épreuve avec sa soeur depuis longtemps, mais la venue de son bébé a retardé le projet. Elle partira finalement avec sa soeur Lynda le 15 avril pour Buenos Aires.

À l'assaut du désert en 4X4

Julie et Lynda Cayouette, deux soeurs originaires de Saint-Prime, s’apprêtent à défier les dunes de l’Altiplano argentin armées d’une boussole et d’un carnet de route. Depuis 2016, elles amassent de l’argent pour financer leur participation au Trophée Roses des Andes, un rallye exclusivement réservé aux femmes, et voilà que le moment de partir arrive à grands pas.

Les Jeannoises ont reçu une formation complète afin d’arriver bien préparées pour cette épreuve de dix jours à bord d’un véhicule tout terrain. L’une des grandes difficultés sera sans doute de s’adapter à l’altitude qui pourra atteindre jusqu’à 5000 mètres par endroit. 

« J’ai le mal des transports, que ce soit en mer, en voiture et dans les airs. Je m’attends à avoir le mal des montagnes, mais j’aime vraiment explorer des nouveaux coins de pays et les paysages seront à couper le souffle. J’ai juste hâte d’arriver en Argentine et qu’on commence le rallye », assure Julie Cayouette, qui a très peu d’expérience comme voyageuse. Elle se lance dans cette aventure surtout pour se dépasser elle-même, mais aussi pour toute la solidarité entre femmes qui devrait prévaloir au cours de ce raid dans le désert.

Lynda Cayouette demeure dans la région de Québec, mais elle est originaire de Saint-Prime.

Aider les enfants handicapés

Les soeurs Cayouette, qui se surnomment les « Pétill’Andes », auront quotidiennement des étapes à accomplir à la suite de quoi elles devront compléter un marathon de deux jours où elles seront complètement autonomes. 

Le défi sera donc de taille, mais la cause est noble : offrir des soins d’équithérapie à des enfants handicapés de l’Argentine. Chaque équipe devait amasser 28 000 $, notamment pour l’achat de billets d’avion, la nourriture, l’hébergement en plus de la location d’équipements. 

Les duos devaient par la suite récolter au moins 250 $ pour soutenir la cause sociale choisie par l’organisation du Trophée Roses des Andes. Lynda et Julie Cayouette ont réussi à atteindre 4100 $, une tâche qu’elles ont trouvé extrêmement ardue. 

« Ç’a été difficile pour le financement en région. Beaucoup, des fois, embarquent moins dans ce genre d’activité étant donné que les sous ne reviennent pas au Québec, c’est pour les enfants du désert en Argentine. J’ai l’impression que les grandes villes ont beaucoup plus d’argent pour aider ce genre de cause aussi », partage Julie Cayouette. 

Elles ont trouvé près de 60 commanditaires pour les appuyer dans leur aventure, des grandes entreprises, comme des plus petites, notamment Polaire Plus, l’employeur de Julie Cayouette. La plupart des donateurs proviennent cependant de la région de Québec. 

Leur vol Montréal-Buenos Aires est prévu le 15 avril. Le lendemain, elles remontent de nouveau à bord d’un avion, cette fois-ci au départ de Salta, en Argentine. Elles auront environ deux jours pour s’adapter à l’altitude. Le coup d’envoi du rallye, auquel participent 64 équipes dont 16 du Canada, sera donné le 18 avril. Les proches des aventurières pourront les suivre sur le blogue de Trophée Roses des Andes.