888 raccompagnements en 15 soirs pour Nez rouge

Au cours des trois derniers soirs, Opération Nez rouge a procédé à 390 raccompagnements au Saguenay, et ce, malgré un nombre d’équipes limité à certaines occasions. En 15 jours d’activité, 888 transports ont été effectués.

Par exemple, seulement six équipes étaient sur la route jeudi soir, mais ils ont quand même répondu à 52 appels. Dans ce genre de situation, Opération Nez rouge est forcée de travailler en zone restreinte, se concentrant sur les territoires de Chicoutimi, Jonquière et Arvida.

La responsable des communications pour Opération Nez rouge à Saguenay, Ginette Bouchard, convient que la grandeur du territoire limite le nombre de raccompagnements. La structure de l’organisation permet toutefois de pallier ce facteur et un manque de bénévoles.

« Nos équipes travaillent extrêmement fort et, d’année en année, on améliore notre fonctionnement, a-t-elle mentionné. On peut parfois croire que les délais sont longs avant de répondre à un appel, mais chaque transport demande une logistique complète et une équipe parcourt souvent de nombreux kilomètres. »

Il reste sept soirs à Opération Nez rouge, soit les jeudis, vendredis et samedis des deux prochaines semaines, en plus du 31 décembre. Ginette Bouchard invite les gens intéressés à mettre l’épaule à la roue en cette dernière soirée fortement achalandée, alors qu’à l’inverse, le nombre de bénévoles est parfois diminué.

À travers la province

Les bénévoles de Nez rouge de toute la province ont connu leur fin de semaine la plus occupée depuis le début de l’opération 2018.

Ils ont effectué près de 13 000 raccompagnements, vendredi et samedi, à travers le Québec.

C’est au-delà des attentes de l’organisme, qui avait prévu autour de 11 000 raccompagnements.

Le plateau des 30 000 a donc été atteint cette fin de semaine, alors que l’opération prendra fin le 31 décembre.

Au total, plus de 8500 bénévoles ont répondu à l’appel ce week-end. Avec la Presse canadienne