Luc Gibbons, maire de Saint-Félicien, et Richard Dallaire, responsable des relations avec les riverains pour Rio Tinto, sont accompagnés des citoyens Denise Thibault, Jean Doucet, Guillaume Maziade, Sylvain Bélanger et Laurent-Paul Chartier.
Luc Gibbons, maire de Saint-Félicien, et Richard Dallaire, responsable des relations avec les riverains pour Rio Tinto, sont accompagnés des citoyens Denise Thibault, Jean Doucet, Guillaume Maziade, Sylvain Bélanger et Laurent-Paul Chartier.

8,7 km de sentiers inaugurés sur la pointe de Saint-Méthode

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Grâce au travail d’une trentaine de bénévoles l’automne dernier, les adeptes de plein air ont désormais près de neuf kilomètres de sentiers sur la pointe de Saint-Méthode, à Saint-Félicien, pour faire du fatbike, du ski de fond, de la raquette ou de la marche cet hiver.

C’est par collaboration de tous les regroupements des riverains de la pointe de Saint-Méthode que ce projet est devenu réalité, a souligné Jean Doucet, le président Club de la Pointe. « On remercie tous les partenaires qui nous offrent des droits de passage, dont Rio Tinto, la Ville de Saint-Félicien, ainsi que des propriétaires privés, comme Jacinthe et Martial Grenier », a-t-il lancé devant une cinquantaine de résidants du secteur venus assister à l’inauguration officielle des sentiers de 8,7 km, dimanche.

Le maire de Saint-Félicien, Luc Gibbons, qui a travaillé comme bénévole sur le projet, félicite les citoyens pour cette belle initiative. « J’ai utilisé les sentiers à quelques reprises et je croise toujours des gens », a-t-il dit, tout en rappelant l’importance du civisme et de la propreté pour maintenir les droits d’accès.

Richard Dallaire, responsable des relations avec les riverains pour Rio Tinto, était également sur place pour souligner l’initiative réalisée en partie sur les terres de la multinationale. « C’est exactement les projets que l’on souhaite voir apparaître, car ça permet une utilisation collective qui améliore la qualité de vie des gens », a-t-il dit.

Une cinquantaine de personnes ont assisté à l’inauguration officielle des sentiers sur la pointe de Saint-Méthode.

C’est le troisième projet du genre à se réaliser sur les terres de Rio Tinto, car des sentiers multifonctionnels ont aussi été développés à Métabetchouan et à la Dam-en-Terre.

Le projet de sentier multifonctionnel est parti d’un rêve lancé l’automne dernier lors d’une rencontre de riverains, a souligné Jean Doucet. Et le rêve est rapidement devenu réalité, avec l’obtention des droits de passage.

Une trentaine de bénévoles ont voulu mettre la main à la pâte pour débroussailler et élaguer les sentiers, explique Guillaume Maziade, un résidant du secteur. « C’est merveilleux de voir autant de personnes réunies aujourd’hui et ça démontre que les sentiers répondent à un besoin, a-t-il dit. C’est un projet qui favorise la cohésion sociale, car chaque fois que je viens dans les sentiers avec ma famille, je rencontre des voisins que je ne connaissais pas. »

« C’est super de travailler pour quelque chose que les gens utilisent, a mentionné Sylvain Bélanger, un bénévole impliqué pour le damage. Chaque fois que je viens, il y a toujours des gens dans les pistes. »

La meilleure façon d’accéder au sentier est de se rendre à l’église de la pointe de Saint-Méthode. Sur place, on retrouve une carte des sentiers. L’accès est gratuit pour tous.