Les roulottes de chantier et les camions d’entreprise étaient nombreux, vendredi, au jour 1 de l’arrêt planifié à l’usine de Produits forestiers Résolu de Saint-Félicien.

800 travailleurs débarquent à l'usine PFR de Saint-Félicien

L’usine de Produits forestiers Résolu (PFR) de Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean, accueillera, au cours des prochains jours, près de 800 travailleurs qui participeront à des travaux d’amélioration. L’arrêt de travail planifié qui a débuté vendredi s’inscrit dans le cadre des investissements de plus de 50M$ annoncés au cours des derniers mois. Les travaux réalisés pendant l’arrêt de production, qui est prévu jusqu’à la mi-octobre, permettront, au final, une meilleure capacité de production.

Déjà, certains travaux ont été réalisés afin de préparer le terrain à l’arrêt prévu de 34 à 39 jours. Plusieurs roulottes de chantier ainsi que des véhicules de diverses entreprises sont visibles sur le site de l’usine du chemin Saint-Eusèbe à Saint-Félicien.

La planification des travaux comprend notamment un arrêt total de l’alimentation en électricité les 15 et 16 septembre. L’apport électrique sera alors possible grâce à des génératrices.

Les travaux réalisés pendant un arrêt planifié de plusieurs semaines permettront d’augmenté la capacité de production et la flexibilité de l’usine.

Au plus fort des travaux, aux alentours du 17 septembre, environ 800 personnes se retrouveront sur le site. Les employés proviennent pour la plupart d’entreprises de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Malgré un arrêt de production majeur, les employés de l’usine de PFR continueront d’y travailler puisqu’ils seront affectés à d’autres tâches.

Un arrêt de cette ampleur se planifie des semaines, voire des mois à l’avance. « Huit cents travailleurs, c’est comme un village qui débarque. On doit s’assurer que tout se passe comme prévu. La sécurité est extrêmement importante, explique le directeur principal, affaires publiques et relations gouvernementales, Karl Blackburn. Un arrêt de production planifié comme celui-ci coûte moins cher, au final, qu’un bris majeur ou lorsque l’on doit arrêter l’usine », ajoute-t-il.

Redémarrage progressif
Une fois les travaux terminés, un redémarrage progressif des équipements et de la production est prévu. Dès le 29 septembre, certains équipements seront allumés de nouveau. La production devrait recommencer le 10 octobre. Toutefois, il faut compter entre 36 et 48 heures avant d’obtenir un cycle de production complet. Ainsi, le retour à la normale est attendu au plus tard le 15 octobre.

Conduite d’eau évaluée
L’arrêt de production d’une trentaine de jours permettra également de tenter de régler une autre problématique, soit la conduite d’eau qui relie l’usine de PFR à la rivière Mistassini. Alors que les activités seront interrompues, le centre hydrique effectuera de la recherche quant aux problèmes entourant la conduite d’eau. Des travaux de réparation pourraient même être effectués pendant cette période.