Voici à quoi ressemble une forêt de conifères touchée par la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

71 500 hectares protégés dans la région

Près de 350 000 hectares de forêts infestées de tordeuses des bourgeons de l’épinette (TBE), dont 71 500 au Saguenay-Lac-Saint-Jean, seront protégés par le programme de la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM). Un nouveau projet pour protéger des forêts privées et aménagées s’ajoute cette année.

Il s’agit d’une augmentation considérable du territoire couvert comparativement à l’an dernier. En 2017, 238 600 hectares avaient été protégés sur une superficie touchant les régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la Côte-Nord, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. En 2016, il était question de 211 500 hectares. Dans la région, les pulvérisations aériennes auront lieu au courant du mois de juin, sur les territoires des MRC de Maria-Chapdelaine et du Fjord-du-Saguenay. Des bases d’opération seront postées à Dolbeau et Saint-Honoré.

Forêt de conifère touchée par la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Homologué par Santé Canada, la variété kurstaki de l’insecticide Bacillus thuringiensis sera utilisée. Les études scientifiques ont révélé qu’il était sécuritaire pour la santé humaine et animale, et sans risque pour la végétation et l’environnement.

Le nouveau projet qui touche des forêts privées ciblées des quatre régions administratives couvre environ 14 700 hectares. Ces forêts, sous la propriété des producteurs forestiers, n’ont pas encore atteint leur maturité. Ils sont jugées susceptibles à la TBE par la SOPFIM.

Le papillon de la tordeuse de bourgeon de l’épinette est l’insecte le plus destructeur des forêts de conifères du Québec. La SOPFIM indique que l’objectif n’est pas d’éliminer cet insecte ravageur, mais bien de diminuer sa population.

La SOPFIM réalise des pulvérisations aériennes contre la TBE depuis 2010 au Saguenay-Lac-Saint-Jean.