Denis Mercier, président du conseil de fabrique, Walter Roberge, chargé de projet, Serge Lemelin, président des amis de Sacré-Coeur, le député de Dubuc, François Tremblay, Léo Desgagné, marguillier et Jose-Marie Bouchard, secrétaire du conseil de fabrique, ont reçu l’enveloppe de 664 195 $ pour la restauration des églises Sacré-Coeur et Laterrière de la part de la ministre Andrée Laforest.

664 000$ pour deux églises

La députée caquiste de Chicoutimi, Andrée Laforest, a effectué une visite sur le parvis de l’église Sacré-Coeur de Chicoutimi afin d’annoncer une aide financière de 400 195 $ pour la poursuite des travaux de restauration du bâtiment patrimonial. Du même coup, elle a profité de l’occasion pour annoncer l’octroi de 264 000 $ pour des travaux de fenestration et de maçonnerie de l’église Notre-Dame-de-Laterrière.

L’annonce a été faite en présence du président du conseil de fabrique de Sacré-Coeur, Denis Mercier, accompagné de quelques membres et du président des Amis de Sacré-Coeur, Serge Lemelin.

Ce dernier a mentionné que l’argent reçu permettra de restaurer la maçonnerie, les portes et les fenêtres de l’église dans le cadre du programme de restauration mis en oeuvre. « L’an dernier, la toiture a été refaite au complet, tout comme la tôle de la sacristie. Les travaux pour les 70 % de fenêtres restant à restaurer seront réalisés cette année », a expliqué M. Lemelin. Au total, l’an dernier, le conseil de fabrique a dépensé 600 000 $ en rénovations dans l’église de style néo-gothique français construite par les frères eudistes.

Les porte-parole ont souligné la contribution financière des donateurs du milieu et des gens d’affaires qui ont permis d’amasser plus de 70 000 $, dont la Caisse Desjardins de Chicoutimi, avec un engagement triennal de 30 000 $.

Des travaux de fenestration et de maçonnerie sont en cours à l’église de Laterrière.

Mme Laforest a mentionné que le gouvernement caquiste se montre ouvert à des contributions, lorsque le milieu contribue financièrement, d’autant plus que l’église Sacré-Coeur dispose du statut d’église patrimoniale de catégorie A.

Elle a lancé une invitation aux dirigeants de fabriques et propriétaires de bâtiments religieux afin qu’ils déposent des demandes auprès de sa collègue Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, puisque Québec a annoncé une contribution globale de 20 M$ pour la mise en valeur du patrimoine culturel.

Une tranche de 5 M$ est destinée à la requalification des lieux de culte en immeubles d’habitation. Le programme annoncé permet de financer 80 % des coûts des projets ayant fait l’objet d’un processus rigoureux de sélection auprès du Conseil du patrimoine religieux du Québec.

Par ailleurs, la ministre Laforest, qui a été passablement occupée à visiter des zones sinistrées par les inondations survenues dans le sud du Québec, a tenu à souligner qu’à chaque occasion qui se présente, elle rappelle comment les gens de la région ont pu se relever après les inondations survenues en juillet 1996.

Elle considère comme un exemple le parc aménagé au pied de la petite maison blanche, aujourd’hui visité par de nombreux touristes.