Le maire suppléant de Saguenay, Michel Potvin, était accompagné du président de la Commission des travaux publics et des immeubles, Michel Tremblay. Un montant de 6,5 millions de dollars sera investi pour le remplacement des têtes de lampadaires, qui seront éclairés au DEL.

6,5 M $ pour faire passer les lampadaires de Saguenay au DEL

Saguenay se convertira au diode électroluminescente (DEL). La Ville investira un montant de 6,5 millions $ pour remplacer ses lampadaires de rues d’ici 2020. Le projet permettra d’économiser 409 000 $ dès la première année et 1,5 million $ annuellement après 15 ans.

La Ville de Saguenay adoptera ce règlement d’emprunt de 6,5 millions $ lors de la prochaine séance du conseil, qui se tiendra lundi, à La Baie. Le maire suppléant, Michel Potvin, et le conseiller municipal et président de la Commission des travaux publics et des immeubles, Michel Tremblay, ont affirmé que le projet permettra de faire des économies substantielles au fil des ans.

« La flotte de lampadaires de rues, qui en compte 18 585, arrivait en fin de vie. Nous devions remplacer l’éclairage et la conversion au DEL a été étudiée par les fonctionnaires », a expliqué Michel Tremblay, lors d’une entrevue accordée au Progrès, à l’hôtel de ville.

Actuellement, les lampadaires fonctionnent au sodium haute pression. Éclairer la ville coûte 1,5 million $ en énergie chaque année. Avec le DEL, ce montant chutera à 529 000 $. « Le financement est sur 15 ans. Dès la première année, en diminuant les coûts énergétiques, nous ferons une économie nette de 409 000 $ et une fois que tout sera payé, dans 15 ans, ce sera une économie très importante de 1,5 million, si on prend en considération l’inflation du coût de la vie et de l’électricité », a expliqué le maire suppléant et président de la Commission des finances, Michel Potvin.

Le remplacement des têtes de lampadaire (les poteaux resteront en place) débutera en mai et se poursuivra jusqu’en 2020. On parle des lampadaires standards, mais pas des lampadaires décoratifs, comme sur la rue Racine, par exemple. Déjà, certaines artères de Saguenay sont éclairées au DEL, notamment le boulevard Barrette de Chicoutimi et la rue Prince-Albert, à La Baie.

« Nous voulions trouver un moyen d’investir, tout en réalisant des économies. C’est un projet qui se travaille depuis plusieurs mois et nous en sommes très fiers », a ajouté Michel Potvin.

Les lampadaires au DEL offrent une durée de vie de huit ans de plus que ceux au sodium haute pression.

« La qualité de l’éclairage est également optimisée et les rues seront mieux éclairées », a précisé Michel Tremblay. Chaque lampadaire de Saguenay est éclairé durant 4197 heures par année.

Saguenay ira en soumissions pour le remplacement. On ignore encore les lampadaires de quel secteur seront remplacés en premier.

La flotte actuelle de lampadaires coûte 1,5 million annuellement en énergie à Saguenay.

Des municipalités comme Saint-Honoré, Petit-Saguenay, Roberval, Québec et Rivière-du-Loup, pour ne nommer que celles-là, se sont déjà tournées vers l’éclairage DEL qui, en plus d’être moins dispendieux, est évidemment moins énergivore, donc plus écologique.

Façon de faire

Par ailleurs, Michel Potvin, qui remplace la mairesse Josée Néron, actuellement en convalescence après un accident de ski, compte faire les annonces de la municipalité toujours accompagné d’un conseiller municipal ou du président de la commission concernée. « Les conférences ou les annonces se feront toujours à deux durant mon remplacement », a tenu à préciser M. Potvin, qui continue de discuter régulièrement avec la mairesse alitée en raison d’une double fracture à la jambe.