Émile Larouche, chargé de projet, et Éric Tremblay, directeur de la division Hydro-Saguenay de PFR, dirigent le chantier de remplacement de la roue d’eau du groupe numéro 1 de la centrale Jim-Gray.

6,2 M$ pour la centrale Jim-Gray

La société Produits forestiers Résolu (PFR) poursuit son programme de mise à niveau de ses centrales hydroélectriques présentes au Saguenay–Lac-Saint-Jean avec un projet de 6,2 M$ à sa centrale hydroélectrique Jim-Gray visant à remplacer la roue d’eau du groupe turbine-alternateur numéro 1.

Lors d’une visite de chantier effectuée dans les entrailles de la centrale, en compagnie de Éric Tremblay, directeur de la division Hydro-Saguenay, et d’Émile Larouche, chargé de projet, il a été possible de constater le travail de démantèlement débuté le 10 juin à l’installation de Saint-David-de-Falardeau.

L’excitatrice dynamique du groupe numéro 1 sera remplacée par une exitatrice statique.

Selon M. Tremblay, la centrale érigée entre le réservoir Lamothe et le lac Brochet en 1953 avait besoin de travaux majeurs puisque la turbine n’avait pas été touchée depuis 1982. « Étant donné que la roue d’eau est la pièce majeure au niveau le plus bas de la centrale, nous profitons de l’occasion pour démonter le groupe au complet en débutant par le haut », explique le directeur.

Les systèmes de roulement à billes, de régulation du voltage, de régulation de la vitesse et du voltage, l’instrumentation ainsi que l’excitatrice seront inspectés, remplacés ou restaurés.

La roue d’eau principale de la Centrale-Jim Gray sera remplacée d’ici octobre.

En ce qui a trait à la roue d’eau, une pièce majeure d’un diamètre de 80 pouces et d’un poids de 15 000 livres fabriquée par la compagnie slovène Litostroj, sa mise en place dans la fosse de la centrale nécessite une précision chirurgicale, puisqu’il n’y a que de 10 à 20 millièmes de pouce de jeu, explique M. Larouche. La compagnie Enerserv a été mandatée pour effectuer les travaux de démontage et de montage. À la pointe des travaux, une trentaine de travailleurs devraient oeuvrer sur le chantier.

Lorsque les travaux seront terminés, en octobre, la centrale Jim-Gray aura deux groupes turbines-alternateurs refaits à neuf puisque la roue d’eau du groupe numéro 2 avait dû être remplacée d’urgence en raison d’un bris occasionné par le détachement présumé d’une roche dans la conduite forcée. Ce bris avait entraîné l’arrêt de ce groupe pour une durée de neuf mois, ce qui avait nécessité l’achat d’électricité chez Hydro-Québec pour alimenter la papeterie d’Alma.

La roue d’eau principale de la Centrale-Jim Gray sera remplacée d’ici octobre.

gain d’efficacité

Selon M. Tremblay, le remplacement de la roue d’eau et des équipements connexes représente une somme importante, et le retour sur investissement l’est tout autant. Selon lui, la centrale devrait connaître un gain d’efficacité se situant entre 6 et 8 %. L’installation conservera sa capacité de production de 61 mégawatts d’électricité, sauf que pour la même production, elle aura besoin de turbiner un volume d’eau moindre, ce qui se traduit par des centaines de milliers de dollars en gains.

Deux autres projets

Outre le remplacement de la roue d’eau à la centrale Jim-Gray, PFR pilotera deux autres projets reliés à ses centrales en 2019. Des travaux de stabilisation de la digue de la centrale Murdock-Wilson, évalués à 2,5 M$, débuteront la semaine prochaine, tandis qu’à la centrale Chicoutimi, deux vannes d’évaluation seront refaites, au coût de 1,5 M$.

La roue d’eau principale de la Centrale-Jim Gray sera remplacée d’ici octobre.

Selon Karl Blackburn, porte-parole de PFR, depuis 2015, en comptabilisant les travaux de réfection de la crête de la centrale Chute-aux-Galets et ceux de la centrale Clermont dans Charlevoix, PFR a investi environ 28 M$ pour la préservation de ses actifs.

La roue d’eau principale de la Centrale-Jim Gray sera remplacée d’ici octobre.
La roue d’eau principale de la Centrale-Jim Gray sera remplacée d’ici octobre.
La roue d’eau principale de la Centrale-Jim Gray sera remplacée d’ici octobre.
La roue d’eau principale de la Centrale-Jim Gray sera remplacée d’ici octobre.