Dr Jean-François Betala Belinga, médecin spécialiste en santé publique, Dr Donald Aubin, directeur régional de santé publique, ainsi que Emmanuelle Arth, coordonnatrice du projet Enquête de santé, ont présenté les résultats de l’Enquête de santé du Saguenay-Lac-Saint-Jean 2018.

59% de la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean en très bonne ou excellente santé

Environ six adultes sur dix (59%) considèrent avoir une excellente ou une très bonne santé en général au Saguenay-Lac-Saint-Jean, comparativement à 13% qui disent avoir une santé moyenne ou mauvaise. Il n’y a pas de différence marquée entre les hommes et les femmes, mais la perception varie selon l’âge.

Les résultats de l’Enquête de santé du Saguenay-Lac-Saint-Jean 2018 ont été dévoilés jeudi matin, en conférence de presse, par le directeur régional de santé publique, le Dr Donald Aubin, qui en a présenté les grandes lignes. 

L’auto-évaluation de la santé en général dans la population de la région est meilleure chez les gens de 18 à 44 ans. Ils disent avoir une excellente ou une très bonne santé dans une proportion de 64%, tandis que chez les 65 ans et plus, ce chiffre diminue à 50%. Inversement, ce sont les 65 ans et plus qui affirment avoir une santé moyenne ou mauvaise dans une plus grande proportion (19%). Cette statistique diminue à 13% chez les 45 à 64 ans et à 8% chez les 18 à 44 ans.

Au total, un peu plus du quart de la population (28%) dit avoir une bonne santé. 

« Bien que ce constat semble positif, il importe de poursuivre nos efforts, notamment pour la lutte aux maladies chroniques, l’adoption d’habitudes de vie plus actives et le soutien au développement social. La santé doit être considérée comme une responsabilité partagée puisque chacun de nous est détenteur d’un pouvoir d’action sur la santé de notre population», affirme le Dr Donald Aubin.

Santé mentale

Le nombre d’adultes qui perçoivent leur santé mentale comme étant excellente ou très bonne a diminué au cours des dernières années, passant de 79% en 2012 à 76% en 2018. Ils sont 18% à percevoir leur santé mentale comme étant bonne.

À l’inverse, 12 800 personnes (6%) disent avoir une santé mentale moyenne ou mauvaise. 

La santé publique a évalué plusieurs autres aspects relatifs à la santé de la population, dont l’état de santé en général, physique et mentale, les habitudes de vie ainsi que certains aspects de l’environnement social et de l’environnement physique. L’enquête téléphonique a été réalisée du 7 mars au 22 juin 2018 par l’Institut de la statistique du Québec.

Au total, 4032 personnes ont répondu à l’enquête.