La communauté religieuse des Antoniennes-de-Marie a été durement affectée par la COVID-19. Cinq religieuses sont décédées.
La communauté religieuse des Antoniennes-de-Marie a été durement affectée par la COVID-19. Cinq religieuses sont décédées.

5,8 M$ pour les travailleurs de la santé des communautés religieuses

Quelque peu oubliés depuis le début de la crise de la COVID-19, les préposés aux bénéficiaires et les infirmiers et infirmières oeuvrant au sein des communautés religieuses du Québec auront eux aussi droit à un salaire bonifié. Le gouvernement du Québec en a fait l’annonce, vendredi. Cette bonification de salaire, au même titre que les travailleurs des CHSLD, représente un montant de 5,2 millions de dollars.

La bonification de salaire de 4$ l’heure pour les préposés aux bénéficiaires et de 8% pour les infirmières sera rétroactive jusqu’au 13 mars. Au Québec, 8100 religieuses et religieux sont hébergés dans des établissements, qui sont, dans bien des cas, comparables à des résidences pour aînés.

La ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean et députée de Chicoutimi, Andrée Laforest, s’est réjouie de cette annonce. «C’était important pour notre gouvernement d’apporter de l’aide aux communautés religieuses. Le Québec compte tout de même 56 infirmeries dans ces établissements. Les travailleurs de la santé qui y oeuvrent devaient être reconnus au même titre que ceux des CHSLD», a expliqué la députée, vendredi.

L’un des principaux foyers d’éclosion de la COVID-19 du Saguenay-Lac-Saint-Jean a d’ailleurs touché une communauté religieuse. Les Antoniennes-de-Marie de Chicoutimi ont durement été affectées par le virus. Quarante religieuses ont contracté le coronavirus et cinq en sont malheureusement décédées. L’éclosion est terminée depuis le 17 mai, mais la situation est toujours surveillée de près.

La ministre Laforest a pu s’entretenir avec la mère supérieure, soeur Ginette, qui a elle-même été malade. La dame est maintenant guérie et elle s’est dite ravie par cette annonce, a affirmé Andrée Laforest.