Près de 4000 emplois n’existent plus dans le secteur tertiaire, à l’aube de 2019, selon des chiffres publiés par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

5000 emplois de moins en 2018 au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le bilan 2018 du marché de l’emploi au Saguenay-Lac-Saint-Jean s’écrit à l’encre rouge. Cinq mille emplois ont été perdus, l’an dernier, majoritairement dans le secteur des services.

Le bilan 2018 du marché de l’emploi au Saguenay-Lac-Saint-Jean s’écrit à l’encre rouge. Cinq mille emplois ont été perdus, l’an dernier, majoritairement dans le secteur des services.

Ce sont près de 4000 postes qui n’existent plus dans le secteur tertiaire, à l’aube de 2019, selon des chiffres publiés par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Les quelque 1000 autres emplois éliminés proviennent de la production des biens, secteur qui a aussi connu une légère diminution selon l’ISQ.

Fait plus inquiétant, les 5000 emplois supprimés sont des emplois à temps plein. À l’inverse, entre la fin de 2017 et le début de l’année 2019, on dénombre 800 emplois à temps partiel de plus dans la région.

Il y a donc moins de postes disponibles pour les travailleurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean en 2019 qu’il y en avait en 2014.

Malgré cela, le secteur des services emploie toujours les trois quarts de la population active, soit plus de 94 000 personnes. Le secteur de la production de biens permet quant à lui à un peu moins de 30 000 personnes de travailler.

Il y 5 000 emplois de moins dans la région.

Chômage bas

Cette baisse du nombre d’emplois ne se traduit pas dans le taux de chômage régional, qui se situait à 6,1 % à la fin de 2018. Ce taux annuel est le plus bas des dix dernières années. 

La baisse statistique du nombre de travailleurs est compensée par un autre phénomène, la diminution de la population active, soit la portion de la population en âge de travailler.

Toujours selon l’enquête de l’ISQ, la population active a baissé de 6500 personnes en 2018 pour se stabiliser à 132 000. Il y a donc plus de personnes qui ont cessé de travailler ou de chercher un travail que d’emplois qui ont disparu.

En 2014, il y avait 141 000 personnes dans la population active au Saguenay et au Lac-Saint-Jean.