Le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, le député de Dubuc, François Tremblay, le directeur général de la Coopérative de travail du mont Victor-Tremblay, Alain Tremblay, la mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morissette, et la ministre des Affaires municipales, André Laforest, posent en présence du dessin artistique du centre de congrès multifonctionnel.

5 M $ au Valinouët

Trente-cinq ans après son ouverture, la station de ski Le Valinouët a annoncé un investissement de 5 M $ pour l’aménagement d’un centre de congrès multiservice flambant neuf avec service d’hébergement. La nouvelle bâtisse est destinée à remplacer le chalet principal devenu désuet.

Le directeur de la Coopérative de travail du mont Victor-Tremblay, Alain Tremblay, en a fait l’annonce, vendredi, en présence de la députée de Chicoutimi, Andrée Laforest, de son collègue de Dubuc, François Tremblay, du préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, et de la mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morissette.

À cette occasion, la ministre Laforest a annoncé une aide financière de 400 000 $ à la coopérative de travail, une somme provenant du Fonds d’appui au rayonnement des régions.

Le nouvel immeuble de 28 000 pieds carrés, soit 3000 de plus que l’infrastructure actuelle, comprendra une grande salle et une aire d’accueil, sur le même site que le chalet actuel, a expliqué M. Tremblay. Entre 15 et 20 chambres destinées à la location à court terme devraient permettre de combler des besoins pour les touristes et les visiteurs, une demande qui n’était pas comblée, malgré la présence de 600 chalets, a expliqué Mme Morissette. Cette dernière affirme que le Valinouët veut ainsi combler dix années de retard.

M. Tremblay a mentionné qu’avec ses futures installations, le centre de ski souhaite devenir un chef-lieu touristique quatre saisons pour les randonneurs, skieurs, motoneigistes et amateurs de plein air et de sports de glisse qui fréquentent les monts Valin.

La mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morissette, la ministre des Affaires municipales, André Laforest, le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, le directeur général de la Coopérative de travailleurs, Alain Tremblay, et le député de Dubuc, François Tremblay, posent en présence du dessin artistique du cente de congrès multifonctionnel.

Ceux-ci pourront se procurer des forfaits. « On ne refait pas juste la coquille puisque nous serons positionnés pour accueillir de nouveaux partenaires d’affaires pour l’ajout d’hébergement et le centre de congrès. On est dans une vision touristique », a déclaré Mme Morissette. Elle a précisé que les discussions se poursuivent avec d’éventuels investisseurs privés intéressés par la location à court terme.

M. Tremblay n’était pas en mesure de donner beaucoup de détails concernant l’implication de la coopérative à titre de gestionnaire d’hébergement.

Il a rappelé que deux tentatives ont été faites pour attirer des investisseurs ayant démontré de l’intérêt pour la formule condotel, sans succès, en raison de l’obligation imposée aux propriétaires de louer les appartements et la présence de 600 résidences de villégiature.

Une relance à la fin d’année 2018 auprès des propriétaires de résidence de la montagne s’était aussi soldée par un échec.

L’immeuble sera doté d’un ascenseur, d’une salle de douches et de toilettes à chaque étage, ainsi que d’une grande salle pouvant recevoir 800 personnes.

Financement complété

M. Tremblay a assuré que la construction irait de l’avant puisque le montage financier est complété à 100 % avec la participation financière de la municipalité à hauteur de 600 000 $, une aide de 100 000 $ provenant de la MRC du Fjord-du-Saguenay, de la Coopérative de travail ainsi que de Desjardins Entreprises, qui accorde un prêt hypothécaire traditionnel. Le projet sera financé à parts égales par du financement public et privé.

La mairesse a mentionné que les skieurs ne devraient pas être trop affectés par les travaux de démolition et de reconstruction, puisque les travaux se dérouleront en diverses phases. La livraison de l’immeuble dessiné par l’architecte Éric Painchaud est prévue pour février 2020.