40 000$ pour la Petite Randonnée du Gros Dickey

Eve-Marie Fortier
Eve-Marie Fortier
Le Quotidien
Alors que plusieurs activités caritatives ont dû être annulées en raison de la pandémie, la 8e édition de la Petite Randonnée du Gros Dickey a tout de même pu avoir lieu, samedi, à Arvida. Ce sont plus de 140 marcheurs qui ont permis d’amasser près de 40 000 $ afin d’aider la population de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean à lutter contre le cancer.

Lors des éditions antérieures, les participants de la Petite Randonnée du Gros Dickey traversaient le territoire de Saguenay pour atteindre une distance de 42 km. Cette année, ceux qui souhaitaient surmonter le défi ont dû parcourir neuf fois une boucle de 4,6 km afin de respecter les consignes sanitaires de la Santé publique.

« Grâce à cette façon de procéder, nous évitions les rassemblements. Les gens n’étaient jamais au même endroit au même moment. Lorsque nous avons soumis notre plan à la Santé publique, les autorités nous ont répondu que nous avions plus de mesures que nécessaire », a souligné l’organisateur Mark Dickey.

Étant plongé dans un contexte incertain au niveau de l’organisation d’événements, l’animateur de radio confirme avoir vécu beaucoup de pression au cours des derniers jours.

« Avec les changements rapides au niveau des codes de couleur de chacune des régions, nous vivions énormément de stress. Si le Saguenay-Lac-Sait-Jean tournait en zone orange, il n’y en avait plus de marche. Je n’ai pas dormi de la semaine. Parfois, j’avais l’impression de monter une colline, puis quand j’arrivais en haut, je me faisais pousser en bas alors je devais toujours la remonter. Finalement, je suis tellement content du résultat », a-t-il expliqué.

Selon Mark Dickey, les marcheurs ont tous été très respectueux des consignes sanitaires et la distance entre les participants était respectée lors des dépassements. L’organisateur est également très satisfait de l’objectif financier atteint.

« Avec la COVID, nous visions 25 000 $ puisque nous étions conscients que plusieurs personnes ne pourraient pas participer à la randonnée. Nous avons finalement réussi à atteindre 40 000 $. Le cancer, ça touche tout le monde. Les participants se donnent la mission d’amasser le plus d’argent possible pour la cause », a-t-il conclut.