Trois microbrasseries sont impliquées dans le festival. Mathieu Roy (HopEra), Marie-Pierre Desmeules (La Voie Maltée) et Sébastien Morasse (Riverbend) seront de la partie.

3ième édition du festival Le Délüge: une vague de décibels à Jonquière

Une vague de musique déferlera sur le centre-ville de Jonquière, les 13 et 14 septembre prochain. La troisième édition du festival Le Délüge promet d’être riche en décibels avec une programmation réunissant 37 formations aux origines variées.

The Dreadnoughts, 88 Fingers Louie, Obey the Brave, We Are Wolves, Koffin Kats, The Toasters et plusieurs autres se produiront sur l’une des cinq scènes jonquiéroises dans le cadre de l’événement qui vise à combler les amateurs de punk-rock, de rock, de rockabilly, de hardcore, de folk et de ska.

Une vitrine est aussi offerte à huit formations de la région. « On a de grosses têtes d’affiche, mais on a aussi des gens du milieu qu’on veut faire connaître. On veut leur donner une belle place, souligne Sébastien Lavoie, président du Délüge. Les organisateurs sont impatients de faire découvrir aux festivaliers le fruit de leurs découvertes musicales. Nous offrons une programmation underground et diversifiée qui va plaire à tous les amateurs de musique, ajoute-t-il. Il n’y a pas beaucoup de festivals de musique underground, punk rock, rockabilly et ska. Les gens en demandaient. »

La salle Nikitoutagan, le Côté-Cour, le Pub festif l’Envol et la microbrasserie l’HopEra accueilleront les formations. Le samedi 14 septembre en après-midi, la rue Saint-Dominique sera également animée, notamment avec la présence de concerts gratuits présentés sur la terrasse de la Voie Maltée.

Le temps d’une fin de semaine, les 11 organisateurs et leurs nombreux partenaires espèrent donner un air festif au centre-ville de Jonquière. Ils souhaitent aussi donner une occasion de sortir à certaines personnes qui le font moins souvent. « On souhaite faire sortir les gens au début de la quarantaine qui ont maintenant des familles et qui sortent moins. On veut leur rappeler des souvenirs, leur faire revivre leur jeunesse le temps d’une ou deux soirées. »

En 2018, les organisateurs du Délüge affirment que le festival avait attiré quelque 800 personnes au centre-ville. Cette année, ils espèrent en recevoir tout autant, sinon un peu plus. « On pense en recevoir entre 800 et 1000. Pour le moment, c’est difficile de faire plus en raison de la capacité d’accueil des salles. Dans le futur, on verra ce qu’il est possible de faire avec le samedi en journée notamment. »

Les activités se dérouleront de 19 h à 3 h le vendredi. Le samedi, les activités débuteront à 12 h 30 et se poursuivront jusqu’à 3 h dans la nuit de samedi à dimanche.

Les billets sont en vente via lepointdevente.com et ledelugefest.com.