Dominique Anglade

36 500 $ pour les jeunes entrepreneurs

Le projet Cohorte entrepreneuriale collégiale du Centre d’entrepreneuriat et d’essaimage de l’Université du Québec à Chicoutimi (CEE-UQAC) reçoit une subvention de 36 534 $ de la part du gouvernement du Québec.

Le montant provient du premier appel de projets de la mesure de soutien à l’entrepreneuriat innovant et scientifique chez les jeunes, volet startup jeunesse, issu de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation 2017-2022 (SQRI) – Oser innover.

Le programme régional, qui comporte trois volets, est évalué à 60 890 $. Il prévoit d’abord une série d’ateliers, d’activités et de visites d’entreprises visant une immersion des étudiants du collègue dans un environnement propice au développement de l’entrepreneuriat, ainsi qu’un accompagnement et un parrainage afin de faire progresser leurs idées associées à un projet d’affaires. Finalement, le programme prévoit une évaluation des intentions et des compétences entrepreneuriales des étudiants participants.

« La place des jeunes est partout au Québec, surtout en ce moment, alors que le monde change profondément et rapidement. Nous devons nous assurer qu’ils prennent la place qui leur revient dans notre société et qu’ils atteignent leur plein potentiel. En ce sens, nous avons toujours eu comme priorité de leur donner les ressources nécessaires afin qu’ils réalisent leurs projets et leurs ambitions dans la région de leur choix. Par l’entremise du volet startup Jeunesse de la mesure de soutien à l’entrepreneuriat innovant et scientifique chez les jeunes, nous voulons donner à la relève de demain le goût d’entreprendre et d’innover chez elle », a fait valoir le premier ministre Philippe Couillard dans un communiqué.

« Je souligne la grande qualité des projets sélectionnés et l’engagement des promoteurs, qui, grâce à la force de leur réseau et à l’étendue de leurs connaissances, nous aideront à favoriser l’essor d’une nouvelle génération d’entrepreneurs créatifs, tout en générant des retombées économiques et sociales importantes pour le Québec », a pour sa part noté la vice-première ministre et ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade.