L’organisation était heureuse de remarquer que cette 184e édition ait réussi à attirer un nombre important de participants. « C’est phénoménal de voir que la Fête nationale peut toujours rassembler autant de gens aujourd’hui, a partagé par voie de communiqué la coordonnatrice de la Fête nationale dans la région, Cynthia Tardif. Même après 184 ans, elle demeure un moment de rassemblement unique auquel les Québécoises et les Québécois de partout participent avec cœur et fierté. » Le travail des quelque 400 bénévoles a été salué par le président de la SNQ, Gilles Harvey. « Ces Québécoises et ces Québécois sont de véritables héros et héroïnes, a-t-il louangé dans un communiqué. Par leur contribution, ils partagent leur amour du Québec et permettent à tous de participer à ce rassemblement de fierté. Sans eux, la Fête nationale ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Tout le Québec leur dit merci ! » Le mouvement national, fondé en 1947, s’occupe des activités de la Fête nationale au nom du gouvernement du Québec depuis 1984. Il regroupe 19 sociétés nationales ou sociétés Saint-Jean-Baptiste à travers la province.

35 000 spectateurs aux activités de la Saint-Jean

Les festivités entourant la Fête nationale ont attiré plus de 35 000 personnes, en fin de semaine, parmi les 25 événements organisés par la Société nationale des Québécoises et Québécois (SNQ) du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

L’organisation était heureuse de remarquer que cette 184e édition ait réussi à attirer un nombre important de participants. 

« C’est phénoménal de voir que la Fête nationale peut toujours rassembler autant de gens aujourd’hui, a partagé par voie de communiqué la coordonnatrice de la Fête nationale dans la région, Cynthia Tardif. Même après 184 ans, elle demeure un moment de rassemblement unique auquel les Québécoises et les Québécois de partout participent avec cœur et fierté. »

Le travail des quelque 400 bénévoles a été salué par le président de la SNQ, Gilles Harvey.

« Ces Québécoises et ces Québécois sont de véritables héros et héroïnes, a-t-il louangé dans un communiqué. Par leur contribution, ils partagent leur amour du Québec et permettent à tous de participer à ce rassemblement de fierté. Sans eux, la Fête nationale ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Tout le Québec leur dit merci ! »

Le mouvement national, fondé en 1947, s’occupe des activités de la Fête nationale au nom du gouvernement du Québec depuis 1984. Il regroupe 19 sociétés nationales ou sociétés Saint-Jean-Baptiste à travers la province.

Beaucoup de personnes ont rencontré Mireille Jean qui servait un gâteau aux bleuets, décoré d’une feuille de lys, sur la zone portuaire de Chicoutimi, samedi.