Saguenay, Chicoutimi Ouverture de la clinique covid-19

338 tests réalisés depuis le 9 mars

Les professionnels du réseau de la santé du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont jusqu’à maintenant réalisé des tests de dépistage de la COVID-19 sur 338 personnes depuis le 9 mars 2020 alors qu’aucun cas positif de transmission n’a encore été confirmé par Le Laboratoire de la santé publique du Québec.

Il s’agit des chiffres transmis en milieu d’après-midi mercredi par le service des communications du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la région. Le décompte a été réalisé par la direction de la biologie médicale.

Ces chiffres confirment qu’il y a tout de même de l’inquiétude au sein de la population régionale face à la pandémie de coronavirus, alors que les tests de dépistage sont offerts à deux groupes spécifiques de citoyens. L’historique démontre que ce ne sont pas toutes les personnes testées qui sont porteuses du virus, mais il y aura inévitablement dans le groupe des cas positifs, et donc la nécessité pour l’ensemble de la population de suivre les consignes de la Direction de santé publique pour l’isolement et le confinement en plus des comportements à adopter en public, dont le lavage régulier des mains. Selon les directives de la Santé publique du gouvernement du Québec, les tests de dépistage sont toujours réservés pour les personnes qui arrivent de voyage et qui présentent des symptômes ainsi que pour les personnes qui ont été en contact étroit avec des voyageurs et dans des cas de contacts avec des cas confirmés de coronavirus.

Pour le moment, le CIUSSS indique ne pas avoir entre les mains le pourcentage des tests provenant de la région qui ont été analysés, en raison de la forte demande d’analyse que les professionnels du laboratoire doivent réaliser. On se rappelle qu’au tout début, deux cas ont été suspectés à Chicoutimi, mais les analyses ont démontré qu’il ne s’agissait pas de personnes contaminées par le coronavirus.

«Selon l’évolution de la situation, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pourrait élargir la consigne pour inclure le dépistage de toute personne qui présente des symptômes. Toutefois, à ce stade, les efforts sont concentrés sur les voyageurs et leurs contacts. La collaboration de la population est demandée, car l’attente aux lignes téléphoniques dédiées est longue. Le MSSS travaille à augmenter la capacité de ces lignes et augmenter le personnel qui y répond. Les effectifs seront doublés», a indiqué la conseillère en communication du CIUSSS, Joëlle Savard.

Lors de la visite de la clinique de dépistage ouverte dans le monastère des Augustines situé juste à côté de l’hôpital de Chicoutimi, la directrice adjointe de la direction des services professionnels du CIUSSS, Manon Savard, avait assuré que des efforts seraient faits pour améliorer la rapidité de réponse pour les personnes qui sont référées au service 811 après avoir parlé aux préposés de la ligne COVID-19.

Il faut rappeler que malgré les pressions, le gouvernement du Québec maintient l’interdiction pour les citoyens de rendre visite aux proches dans les CHSLD. Le premier cas de décès associés au coronavirus au Québec est survenu dans un centre pour personnes âgées dans Lanaudière, après qu’une femme ait été contaminée par une personne qui revenait de voyage.