Une flotte de 125 camions sillonne les rues de Saguenay chaque hiver.

3 M $ de plus et moins de plaintes pour le déneigement à Saguenay

Saguenay aura déboursé 3 millions de dollars de plus pour le déneigement en 2018, comparativement à l’année précédente. Les plaintes, quant à elles, ont diminué de 37 % pour cette même période.

Pour la période courant du 1er janvier au 31 décembre 2018 (l’année financière de la municipalité fait en sorte que l’hiver est divisé en deux sur le budget), la Ville a déboursé 15,6 millions de dollars pour le déneigement, soit 3 millions de plus que pour l’année 2017.

« Ce montant était budgété en surplus et nous l’avons tout utilisé. Nous avons également ajouté 3,5 millions supplémentaires durant l’été dernier pour l’achat d’équipement pour cet hiver. Oui, le déneigement nous a coûté plus cher, mais nous l’avons aussi amélioré. Le nombre de plaintes en diminution de 37 % nous le prouve », a expliqué le grand argentier de Saguenay, Michel Potvin, lors d’une entrevue accordée au Quotidien. Il était accompagné du président de la Commission des travaux publics, Michel Tremblay.

1609 plaintes

En 2017, la Ville avait reçu 2545 plaintes relativement au déneigement sur le territoire de la métropole régionale. En 2018, ce nombre a chuté à 1609, bien que le nombre de centimètres de neige reçus est resté pratiquement identique d’une année à l’autre (310 centimètres en 2017 et 311 centimètres en 2018). « Le fait d’avoir mis plus d’argent a contribué à la satisfaction des citoyens. Nous avons eu un hiver rigoureux, avec les vents, la pluie et la neige. On veut que les gens aiment l’hiver, mais pour ça, il faut qu’ils soient capables de se déplacer », a souligné Michel Potvin, qui voulait partager sa satisfaction face au service des travaux publics de Saguenay.

« Les plaintes reçues sont souvent en lien avec le déneigement des trottoirs. C’est certain qu’on essaie de déneiger le plus possible, mais ce n’est pas toujours facile, surtout dans les quartiers résidentiels. La priorité va vraiment au déneigement des trottoirs dans les centres-villes. Il y a aussi des gens qui se sont plaints qu’on fermait des rangs lors des tempêtes, mais on n’a pas vraiment le choix de le faire », a expliqué Michel Tremblay.

En tout, 48 214 camions ont été remplis de neige lors des opérations de déneigement et une flotte de 125 camions et chenillettes de la municipalité sillonnent Saguenay.

Prévisions

Notons également que 52 % du déneigement est réalisé par les employés municipaux et 48 % par des entrepreneurs.

Michel Potvin prévoit que le déneigement coûtera cher aussi en 2019, avec les mois de janvier, février et mars qu’on a connu. « Disons qu’il faudrait que l’hiver prochain commence seulement à la fin du mois de décembre 2019 pour que ça ne nous coûte pas cher ! », a lancé Michel Potvin.

Le président de la Commission des travaux publics, Michel Tremblay, et le grand argentier de Saguenay, Michel Potvin, ont expliqué que le déneigement a coûté 3 millions de plus en 2018.

+

MÉNAGE DU PRINTEMPS

Le ménage du printemps a débuté la semaine dernière à Saguenay. Certaines grandes artères sont déjà nettoyées et les employés municipaux rentreront dans les quartiers résidentiels au cours des prochains jours.

D’ailleurs, Michel Tremblay invite les citoyens à faire le ménage de leur terrain, afin que le sable jeté dans les rues puisse être ramassé. Il invite toutefois les citoyens à ramasser leur tas de résidus et à ne pas les mettre dans les rues.

« Le sable, on comprend que le monde met ça dans la rue, mais les tas de feuilles, les citoyens doivent les ramasser, sinon, les tas peuvent rester dans la rue longtemps, si le ménage est déjà fait dans la rue », a expliqué Michel Tremblay. 

Selon Michel Potvin et Michel Tremblay, le grand ménage devrait être terminé à la fin du mois de mai.