Les travaux de rénovation et d’agrandissement du Palace d’Arvida coûteront finalement 2,8 millions de plus. Saguenay accepte d’avancer 1,4 million, à condition que Québec donne le même montant.

2,8 M$ plus cher pour le Palace

Il est minuit moins une pour le Théâtre Palace Arvida. Les travaux de rénovation coûteront finalement 2,8 millions $ de plus que le montant prévu de 4,8 millions $. Saguenay est prête à avancer 1,4 million $ à condition que Québec accepte d’assumer le même montant d’ici le 18 juin. La mairesse Josée Néron interpelle donc la ministre de la Culture et des Communications du Québec, Nathalie Roy.

Une lettre, dont Le Quotidien a obtenu copie, a été envoyée à la ministre le 23 mai. Un accusé de réception a été reçu lundi.

« L’administration municipale est prête à assumer sa part des dépassements de coût, soit 50 %, pour un montant de 1,4 million $. Le promoteur du projet, Diffusion Saguenay, attend maintenant la confirmation de l’engagement du gouvernement pour le 50 % manquant afin d’octroyer les contrats et de débuter les travaux », peut-on lire dans la lettre signée par Mme Néron et envoyée en copie conforme à la députée de Chicoutimi et ministre, Andrée Laforest, et au député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault.

Le 1,4 million $ supplémentaire avancé par Saguenay sera puisé à même les surplus du dernier budget, dont une partie avait été réservée pour des projets spéciaux et non récurrents. L’ancienne administration municipale avait déjà promis un montant de 1,6 million $, tout comme le gouvernement du Québec, et un autre million avait été promis par Ottawa.

Le 1,4 million $ supplémentaire avancé par Saguenay sera puisé à même les surplus du dernier budget, dont une partie avait été réservée pour des projets spéciaux et non récurrents. L’ancienne administration municipale avait déjà promis un montant de 1,6 million $, tout comme le gouvernement du Québec, et un autre million avait été promis par Ottawa.

Le temps presse puisque la date butoir pour l’octroi des contrats a été fixée au 18 juin. Sinon, Diffusion Saguenay devra retourner en appel d’offres.

Selon Mme Néron, les délais entre l’ouverture des soumissions et l’estimation des coûts des travaux pourraient expliquer cette importante hausse de la facture puisque les coûts de la construction et de la main-d’œuvre ne sont pas les mêmes, notamment.

« La Ville est prête à faire sa part avec 1,4 M $, mais nous demandons 1,4 M $ à Québec. Nous espérons donc une réponse rapide. Nous savons que Mme Roy est intéressée et que Québec est sensibilisé au dossier », a déclaré la mairesse au Quotidien, avouant du même coup que le temps commence à jouer contre eux.

« Plus on attend, plus nous risquons que les entrepreneurs comblent leurs carnets de commandes », craint Mme Néron, puisque cette situation risquerait une fois de plus de retarder les travaux et l’ouverture de la salle de spectacle, qui est maintenant fermée depuis cinq ans. Lors de l’annonce du lancement des appels d’offres, en janvier, Diffusion Saguenay prévoyait une ouverture à la fin de l’automne, mais tout porte à croire que cette date sera repoussée.

Caractère patrimonial

La mairesse admet qu’il serait inconcevable que les travaux du Palace ne puissent pas aller de l’avant puisque le bâtiment représente un joyau incontournable pour Arvida et un moteur important pour le secteur, d’autant plus, rappelle-t-elle, qu’il revêt officiellement un caractère patrimonial depuis novembre.

Les travaux de rénovation et d’agrandissement du Théâtre Palace Arvida coûteront finalement 2,8 millions $ de plus. Saguenay accepte d’avancer 1,4 million, à condition que Québec donne le même montant.

« Je sais que ce projet, en plein cœur d’Arvida, désigné 13e arrondissement historique par votre gouvernement, revêt autant d’importance à vos yeux qu’à ceux de la Ville de Saguenay, c’est pourquoi j’espère compter sur une réponse rapide de votre part, qui permettra à Diffusion Saguenay de mener enfin ces travaux, après plusieurs années d’attente », souligne Mme Néron dans sa lettre.

Et si Québec refuse d’avancer la somme supplémentaire de 1,4 M $ ? « C’est une discussion que nous aurons avec le conseil », mentionne la mairesse, ajoutant qu’il serait « impensable » que ce bâtiment soit démoli.

« On attend »

Du côté de Diffusion Saguenay, le président Phil Desgagné admet que l’organisme est en attente. « On attend, ça prend de l’argent. On espère que ça va se réaliser », mentionne M. Desgagné, qui dit quand même garder confiance.

D’ici là, Diffusion Saguenay lancera sa programmation régulière le 12 juin. Si le dossier du Palace débloque, un deuxième lancement pourrait avoir lieu pour dévoiler les spectacles qui y seront présentés.