Gaston Langevin

2700 syndiqués adoptent leur convention

Les membres du Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métier de la santé et des services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean (SPPSAMSSS02-CSN) ont adopté dans une proportion de plus de 90 % les nouvelles modalités locales de leur convention collective.

L’entente est intervenue à la suite d’une tournée régionale de 12 assemblées tenues au cours des dernières semaines. Le syndicat représente 2700 membres de la catégorie 2 du Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux (CIUSSS) du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il est affilié à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) et au Conseil central des syndicats nationaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean – CSN.

La nouvelle convention sera mise en place au cours des prochains jours. Quelques mois pourraient toutefois être nécessaires à son implantation et à l’uniformisation des huit conventions collectives actuellement existantes.

Selon le syndicat, un gain majeur de la nouvelle convention consiste en le rehaussement ou la création de 165 postes à temps complet. « Ajoutez à ce nombre l’annonce des 25 nouveaux postes en CHSLD survenue la semaine dernière, c’est près de 200 personnes qui auront accès à un poste à temps complet d’ici la fin du présent exercice financier », affirme Gaston Langevin, président du syndicat, dans un communiqué.

« Ces nouvelles dispositions nous permettront de non seulement améliorer les conditions de vie des travailleurs que nous représentons, mais également de lutter contre la précarisation des emplois dans le réseau de la santé et des services sociaux. »

Le président du syndicat insiste toutefois sur le fait que l’ajout de ces postes représente un bon départ sans permettre de rehausser l’ensemble des services.

La nouvelle convention prévoit également l’introduction d’une notion de territoire qui permettra aux salariés d’élargir leur possibilité de travail sur une base volontaire sans se le faire imposer puisque l’employeur couvre maintenant un territoire de 250 km.

Le syndicat salue également l’instauration d’une nouvelle méthode d’attribution des postes qui réduira les délais avant l’entrée en fonction de nouveaux titulaires, ainsi que d’une procédure d’attribution des remplacements qui augmentera la stabilité des employés et facilitera la conciliation travail-famille.

« Sans prétendre régler tous les problèmes vécus par nos membres, cette nouvelle convention collective permettra de favoriser autant la rétention des travailleurs actuels que l’attraction de nouvelles personnes. Dans un monde du travail de plus en plus compétitif, ces nouvelles dispositions permettront de nous positionner avantageusement. Restera maintenant à travailler sur une amélioration des conditions salariales. Nous serons présents pour rappeler aux politiciens les engagements pris dans la présente campagne », assure Gaston Langevin.