L’étudiant apprenti-pilote du CQFA, Charles-Olivier Boulet, la fait la joie de certains étudiants de l’école Saint-Exupéry, lors de l’activité Noël en vol.

27 élèves dans le ciel pour Noël

Vingt-sept élèves de l’École primaire Antoine-de-Saint-Exupéry, de Chicoutimi, ont partagé les sensations vécues par le père Noël lorsqu’il distribue ses cadeaux. Ils ont pu survoler le nord du Saguenay à l’occasion de la 20e édition de l’activité Noël en vol organisée par la direction et les étudiants du Centre québécois de formation aéronautique (CQFA) du Cégep de Chicoutimi.

Vendredi, les élèves, divisés en trois groupes, ont pu visiter de fond en comble le CQFA en escaladant la tour de contrôle de NAV Canada et en jouant au pilote d’avion sur les simulateurs de vols. Et comme cadeau, ils ont pu voler environ 30 minutes au nord du Saguenay à bord de l’un des trois Beachcraft C-23 Sundowner nolisés pour l’occasion, un baptême de l’air pour plusieurs.

Juste avant leur départ, bien assis dans l’avion et accompagnés de l’apprenti-pilote Charles-Olivier Boulet, les jeunes Léonie Boucher, Malcolm Maltais et Paule-Danielle Abemeol-Djembo ne semblaient pas trop nerveux de quitter le sol de Saint-Honoré.

À leur retour, les passagers peu loquaces semblaient avoir apprécié leur vol, « surtout lorsque ça penchait », mais aucun n’a été convaincu d’embrasser une carrière de pilote d’avion. « Ça ne me donne pas le goût d’être pilote. J’avais peur d’avoir mal au coeur. Je ne veux pas m’écraser », a commenté l’un d’eux. Il faut dire qu’ils ont encore du temps devant eux pour faire un choix de carrière.

Donald Liberne, étudiant de 3e année et organisateur de l’activité, un tel tour se fait habituellement dans les zones d’entraînement pour survoler au-dessus de leur école, mais le bas plafond nuageux a obligé les pilotes en formation à se diriger vers le nord. « Pour la plupart, c’est assez incroyable. Quand la météo le permet, on survole leur école. Ils sont contents de voir l’endroit où ils vivent du haut des airs. Ce qui les impressionne, c’est la vue qu’on a d’en haut, comment c’est calme et silencieux, et de voir comment ça fonctionne à l’intérieur de l’avion. »

Les élèves ont pu partager le dîner au CQFA et à leur grande surprise, ils ont pu assister à l’arrivée du père Noël et de la Fée des étoiles, en hélicoptère. Il semble que le père Noël a voulu conserver les forces de ses rennes pour la nuit de Noël, a expliqué M. Liberne.

Chacun des élèves a reçu un magnifique toutou.

Yves Levac, instructeur sur hélicoptère et responsable de l’activité, a mentionné que la tenue du Noël en vol n’aurait pas été possible sans l’implication des entreprises Intercar, Canadian Tire, Mine Niobec, Dépanneur Maestro ainsi que du Café d’Hélice du CQFA.