260 000 dollars pour les banques alimentaires de la région

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Le gouvernement fédéral a investi 100 millions de dollars en avril dernier, dans le cadre du Fonds d’urgence pour la sécurité alimentaire. Sur ce montant, 260 000 dollars seront versés à neuf organismes de la région, dont 91 000 dollars pour Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« La pandémie est venue augmenter les besoins dans les banques alimentaires parce que plein de gens ont perdu leur emploi, ou ils ont vu leurs revenus baisser drastiquement », a soutenu, Marie-Claude-Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, après une conférence de presse virtuelle organisée vendredi pour annoncer le financement d’Ottawa. « Cet investissement aidera les organismes alimentaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean à faire en sorte que les gens de leur communauté aient accès à des aliments afin de pouvoir continuer à relever d’autres défis. »

Neuf organisations de la région ont reçu de l’aide financière, dont Moisson Saguenay-Lac-St-Jean, Maison Uashteu, la Corporation de développement communautaire Maria-Chapdelaine, Moisson d’Alma, le Centre des enfants, le Centre populaire, Les jardins du coin Laterrière-Jonquière-Chicoutimi, la Corporation des loisirs de Saint-François-de-Sales et le Service d’intervention de proximité du Domaine-du-Roy.

Selon la ministre Bibeau, la pandémie est venue amplifier l’insécurité alimentaire et les organismes alimentaires locaux représentent un service essentiel dont dépendent les Canadiens pour demeurer en santé et en sécurité. L’argent remis aux organismes de la région provient du Fonds d’urgence pour la sécurité alimentaire alloué par le gouvernement en avril dernier. Ce fonds a financé plus de 1800 projets, permettant de servir plus de six millions de repas à plus de deux millions de Canadiens.

Le 9 octobre dernier, le gouvernement fédéral a doublé la mise, ajoutant 100 millions de dollars au Fonds d’urgence pour la sécurité alimentaire, ce qui laisse présager que d’autres montants pourraient être versés aux organismes de la région.

Marie-Claude Bibeau souligne que son gouvernement a aussi investi 50 millions de dollars pour acheter des surplus des producteurs et transformateurs alimentaires, afin de distribuer les excédents alimentaires pour aider les personnes vulnérables.

Un autre montant de 50 millions de dollars sur cinq ans a aussi été alloué pour lancer le Fonds des infrastructures alimentaires locales, pour venir en aide aux organismes communautaires sans but lucratif. Ce financement permettra notamment l’achat de nouveaux camions réfrigérés et d’équipement de cuisine, des jardins communautaires, l’achat de l’équipement requis pour préparer, entreposer et distribuer la nourriture et l’installation de panneaux solaires et de systèmes d’irrigation.