Le tournoi de chasse à la marmotte de Latterière a débuté sans anicroche.

250 marmottes tuées par 15 équipes

Le tournoi de chasse à la marmotte de Laterrière s’est déroulé, samedi, sans anicroche malgré les nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Près de 30 personnes étaient inscrites à l’activité organisée à la suite de l’annulation du tournoi de Jonquière, jeudi dernier. Au total, 250 bêtes ont été tuées par 15 équipes de chasseurs.

Déjà, vers 9h, les réseaux sociaux témoignaient des premières prises. L’événement Facebook a été alimenté, tout au long de la journée, par plusieurs chasseurs qui publiaient des photos de leurs activités.

Des agents de protection de la faune ont participé au rassemblement controversé. Ceux-ci ont rappelé les règles en vigueur en plus d’expliquer les précautions à prendre lors de la manipulation des bêtes puisque les marmottes peuvent être porteuses de certaines bactéries. La Sûreté du Québec a également été informée de l’activité qui a fait couler beaucoup d’encre au courant de la dernière semaine. 

Selon ce qui était écrit sur la page Facebook de l’événement, la participation au tirage au sort dépendait du nombre de bêtes abattues. « Tournoi de chasse à la marmotte. On reprend celui qui est annulé. 40 $ par équipe de deux, la totalité du montant va être remis en bourse par tirage au sort, soit une marmotte un coupon, deux marmottes deux coupons, cinquante marmottes 50 coupons. Plus tu tues, plus t’as de chances », est-il écrit.

L’une des organisatrices de l’événement a tenu à rappeler que l’événement était bien organisé. « Le but était de remplacer l’événement annulé. On ne voulait pas créer l’émoi. On s’aperçoit que ç’a pris plus d’ampleur que prévu », témoigne Mirka Baumruk. Tous les participants détenaient les permis nécessaires pour pratiquer la chasse à la marmotte. La journée s’est terminée avec une remise de bourses en fin de journée au Bar Au Grand Brûlé de Laterrière.