240 heures pour 5,65$ de fromage

Mario Nepton devra réaliser 240 heures de travaux communautaires pour avoir volé 5,65$ de fromage. Ce sont ses nombreux antécédents judiciaires qui ont poussé le juge Jean-Paul Aubin à opter pour le maximum d'heures de travaux bénévoles en guise de sentence.
«Espérons que le fromage va mettre un terme à votre feuille de route», a lancé le juge Aubin, vendredi, lorsqu'il avait Mario Nepton devant lui. «5,65$ de fromage, qu'est-ce qu'il vous a pris?», a ajouté le juge.
«Je ne sais pas. En plus, en sortant du magasin, j'ai pogné un ticket!», a répondu l'accusé.
Mario Nepton a une longue feuille de route, notamment pour des antécédents de vols et de bris de probation. L'homme a également dû purger des peines de prison.
«Ce n'est pas le montant du vol qu'il faut regarder. Le problème, c'est que monsieur n'a jamais compris», a fait valoir le procureur de la Couronne, Me Jean-Sébastien Lebel, précisant que le maximum d'heures de travaux communautaires était nécessaire pour que l'individu ait sa leçon.
Mario Nepton a promis qu'il se «tenait maintenant tranquille» et qu'il n'allait plus au magasin.