2,4 M $ pour une caserne dernier cri à Alma

Les travaux d’agrandissement de la caserne de pompiers Antoine-Lavoie d’Alma commenceront dans quelques jours. L’entreprise Guy Bonneau, de Dolbeau-Mistassini, a décroché le contrat de 2,4 millions $ pour la construction d’un bâtiment unique en matière de développement durable.

Six entreprises de la région ont soumissionné pour ce projet. Des offres allant de 2,4 à 2,9 millions $ ont été déposées. Une seule soumission a été jugée non conforme par l’administration municipale.

« On avait prévu un total de 2,5 M $, donc 2,4 M $, ça permet d’avoir un peu de marge de manœuvre », a commenté le maire Marc Asselin, en marge du conseil de ville tenu mardi soir.

Les travaux vont débuter sous peu, pour se poursuivre pendant tout l’été. Aucune date précise de livraison n’a été fixée par Alma.

« Mais on s’attend à une fin des travaux pour l’automne », a ajouté le maire.


«  On s’attend à une fin des travaux pour l’automne.  »
Marc Asselin

Normes écologiques
La nouvelle caserne, située dans le secteur sud d’Alma, sera l’une des plus modernes du Québec. Elle répondra à des normes écologiques, notamment avec l’aménagement de bassins permettant de récupérer l’eau de pluie. L’eau pourra être réutilisée pour l’entretien des équipements ou pour le remplissage du camion-pompe. Des panneaux solaires seront aussi installés sur le bâtiment.

Manque d’espace
L’agrandissement de la caserne était devenu inévitable. Les besoins en équipements de plus grande dimension obligent Alma à moderniser les installations de la rue Notre-Dame. Certains équipements devaient d’ailleurs être relocalisés à différents endroits, par manque d’espace. Les travaux permettront de doubler la superficie du bâtiment.

La caserne, communément appelée la caserne Sud, porte depuis peu le nom Antoine-Lavoie. Alma a modifié l’appellation de ce bâtiment en l’honneur de celui qui a dirigé le corps de policiers-pompiers de la municipalité, de 1953 à 1978.