225 M$ qui étaient gelés dans le Fonds d’habitation communautaire débloqués

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, a annoncé la conclusion d’une entente avec ses partenaires afin de débloquer la somme de 225 M$ gelée depuis 20 ans dans le Fonds québécois de l’Habitation communautaire (FQHC).

Cette somme servira à la construction de logements communautaires et à la rénovation du parc immobilier actuel.

Selon Sylvain Fournier, conseiller en communication à la Société d’habitation du Québec, ces 225 M$ ont été constitués au fil du temps par les contributions qu’effectuaient chacun des organismes coopératifs de logements subventionnés par les programmes AccèsLogis, Logement abordable Québec et Achat-rénovation.

Faute d’entente sur l’utilisation des sommes perçues, un comité de cogestion, composé de représentants du Réseau québécois des OSBL d’habitation (RQOH), de la Confédération québécoise des coopératives d’habitation (CQCH), du Regroupement des offices d’habitation du Québec (ROHQ) et de la Société d’habitation du Québec (SHQ), a veillé à la gestion des sommes accumulées. « Au fil des années, on ne faisait qu’amasser de l’argent. C’est pourquoi on en est arrivés avec une cagnotte de 225 M$. »

Le porte-parole n’était pas en mesure de préciser si l’argent sera redistribué sous forme de prêt, subventions ou autres ni de donner une ventilation de la distribution par région.

Confusion

Chez l’organisme Loge m’entraide, la coordonnatrice, Sonia Côté, a mentionné par voie de communiqué que l’annonce de la ministre peut porter à confusion puisque l’argent ne provient pas du gouvernement.

Selon elle, la ministre de l’Habitation n’a fait qu’annoncer la conclusion d’une entente portant sur l’utilisation du Fonds québécois de l’habitation communautaire (FQHC), des sommes qui proviennent de coops et d’OBNL qui ont été effectués dans la première cohorte du Programme AccèsLogis.

L’annonce ne concerne pas le projet de la Coopérative d’habitation La Solidarité en gestation depuis sept ans à Kénogami. « L’argent qui est dans le Fonds québécois de l’habitation communautaire est réservé uniquement aux organismes propriétaires de logements sociaux (Coop, OBNL) qui souhaiteraient par exemple, rénover ou agrandir leur propre immeuble déjà existant. De plus, l’argent sera offert sous forme de prêt ».

Loge m’entraide continue donc de réclamer le financement d’un grand chantier de logements sociaux dans le plan de relance économique du gouvernement du Québec, soit 50 000 sur cinq ans, dont 800 à Saguenay.

Quant à son projet de Coopérative d’habitation La Solidarité, il manque toujours la collaboration financière de Saguenay pour aller de l’avant, soit 140 000 $ par année pendant cinq ans et un congé de taxes de 25 ans afin de toucher à la subvention qui est disponible pour ce projet depuis juin 2019.