Trente projets totalisant 21,2 millions $ sont prévus à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, dont celui à l’école Sainte-Claire de Chicoutimi-Nord (photo).

21,2 M $ pour rénover les écoles de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Plusieurs écoles de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay (CSRS) auront droit à une cure de rajeunissement. Trente projets totalisant des investissements de 21,2 millions $ débuteront en mars 2020.

Selon la CSRS, plusieurs écoles n’avaient pas été rénovées depuis plus de 20 ans. La vétusté des établissements a guidé l’organisme dans le choix des écoles à rénover.

Parmi les 30 projets, neuf sont considérés comme étant des chantiers d’envergure par la commission scolaire.

C’est le cas des écoles La Source (finition intérieure), La Pulperie (finition intérieure), Grandes-Marées (rénovation des locaux pédagogiques/Lab-créatif), Sainte-Claire (service de garde), Félix-Antoine-Savard (rénovation des locaux pédagogiques/Lab-créatif), Du Vallon (finition intérieure), Notre-Dame (rénovation de la cour extérieure), Saint-Joseph (cour extérieure) et Saint-Alphonse (finition intérieure).

Écoles de demain

Pour les projets à venir, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay s’inspirera du concept des « écoles de demain » pour établir les modifications à effectuer dans ses établissements. Un peu dans le même style de ce qui attend l’école Marguerite-d’Youville dans le cadre du projet Lab-École, mais qui n’est pas inclus dans le 21,2 millions $.

« Tous souhaitent ainsi créer un milieu de vie à l’enfant qui lui donne envie d’aller à l’école. En ce sens, toute rénovation est appuyée par des orientations entièrement pédagogiques. Chaque environnement recréé prendra donc en compte la réalité du personnel et des élèves », indique la commission scolaire.

Parmi les mesures mises de l’avant par l’institution, notons l’implantation d’espaces collaboratifs, de classes flexibles, de cours extérieures repensées et de laboratoires technologiques. « En d’autres mots, l’organisation profite du rafraîchissement des établissements scolaires pour revoir la fonctionnalité de ces endroits. »

Les travaux devraient commencer à la semaine de relâche, soit en mars 2020, et ce, de soir, afin de ne pas déranger les élèves et le personnel.

Les travaux se poursuivront pendant l’été pour être complétés à l’automne.