204 M$ pour les routes du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Près de 204 millions de dollars seront investis par le ministère des Transports du Québec (MTQ) d’ici la fin de l’année 2021 sur le réseau routier du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Réparti sur 173 chantiers, ce montant fait partie du plan d’investissements routiers et aéroportuaires 2019-2021.

La députée de Chicoutimi, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région, Andrée Laforest, a procédé à l’annonce au nom du ministre des Transports, François Bonnardel, mardi, au centre de services du MTQ. Mme Laforest a accompagné sa présentation d’un document détaillé de tous les projets, insistant sur le fait qu’il s’agissait d’une première de la part du gouvernement. Dès la fin de la conférence de presse, le document a été rendu public sur le site du MTQ.

« Nous souhaitons que les citoyens aient l’heure juste sur les travaux qui seront réalisés dans leur région, a mentionné Andrée Laforest. Désormais, la transparence est au coeur de la programmation routière régionale. »

Les députés François Tremblay et Éric Girard, ainsi que le directeur général régional du MTQ Donald Boily ont procédé à l’annonce de la ministre Andrée Laforest, faite au nom du ministre des Transports, François Bonnardel.

Parmi les projets les plus importants, la construction de la voie de contournement des quartiers de Delisle et de L’Isle-Maligne, à Alma, représente des investissements de 15 à 20 M $. Les travaux de construction de deux carrefours giratoires sont prévus cette année et la mise en service de la voie est prévue pour 2020.

La poursuite des travaux sur le pont Dubuc, qui consiste à sa réfection et au réaménagement des approches, est aussi doté d’une enveloppe entre 15 et 20 M $. À ce sujet, Andrée Laforest a mentionné qu’une étude des besoins allait être menée au cours de la prochaine année, telle que promise lors de la dernière campagne électorale. Les résultats vont permettre de savoir si un deuxième pont au-dessus de la rivière Saguenay est réellement nécessaire.

Pour ce qui est des travaux en tant que tels, ils reprendront en avril. Une conférence de presse est prévue par le MTQ pour expliquer les détails.

La phase 1 du prolongement de l’autoroute de l’Aluminium (autoroute 70), entre le chemin Grande-Anse et La Baie, est également dans les cartons d’ici 2021.

La continuité de l’autoroute 70 entre Jonquière et Alma a toutefois subi un changement. Andrée Laforest a plutôt parlé d’un « projet de réaménagement de la route 170 à Saint-Bruno et de la route 169 vers Alma ».

Andrée Laforest a annoncé des investissements de plus de 203 millions de dollars sur le réseau routier du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« On prévoit toujours que l’autoroute se rende à Alma, mais il y a une certaine partie de la route qui doit faire l’objet d’une étude », a expliqué la ministre.

Les 203 797 000 $ sont répartis en trois sections. Près de 86 M $ seront investis pour assurer le bon état des chaussées, plus de 67 M $ serviront à « assurer un réseau efficace et sécuritaire » et, finalement, environ 45,5 M $ iront à maintenir les structures en bon état.

Rien pour Bagotville

L’annonce de mardi ne concernait pas les installations aéroportuaires de l’aéroport Saguenay/Bagotville. La semaine dernière, le conseil de ville de Saguenay a adopté un règlement d’emprunt de 20,5 M $ pour le réaménagement et l’agrandissement du terminal de l’aérogare. Le règlement était cependant conditionnel à la participation du gouvernement du Québec.

Si rien n’a été annoncé mardi, Andrée Laforest a assuré que des rencontres entre elle et la mairesse de Saguenay, Josée Néron, ont déjà eu lieu à ce sujet.

« Ce n’est pas à l’intérieur de notre annonce, mais c’est un projet qui nous tient à coeur et qu’on travaille, a affirmé la ministre. Je sais très bien que c’est prioritaire pour Mme Néron et François Bonnardel est au courant de la situation. La demande a déjà été faite et le dossier est sur son bureau. »

La réfection de la piste 18-36 de l’aéroport de Saint-Honoré figure dans les investissements annoncés mardi. Elle devrait être achevée en 2020-2021.

Finalement, des travaux sont prévus sur la route 169 à Saint-Prime, où un accident mortel était survenu en novembre 2016. Le jeune Simon Paquette avait été heurté par une déneigeuse alors qu’il marchait sur l’accotement. Le rapport du coroner avait alors soulevé trois recommandations, dont celle d’élargir l’accotement.

D’ici la fin de l’année, des travaux évalués entre 1 et 5 M $ viseront à aménager une voie de virage à gauche dans les deux sens.

« Lors d’indications du coroner, on va prendre ça au sérieux et on va se dépêcher d’agir », a laissé tomber Andrée Laforest.