Le jeune Éli Lapointe, 4 ans, est le plus jeune participant de l’histoire du rase-o-thon.

2000$ récoltés à 4 ans

Les 24 participants à la 19e édition du Rase-o-thon Marie-Hélène Côté, dont le plus jeune de l’histoire de l’événement, ont amassé la somme de 101 800 $, dimanche, à l’aréna de Saint-Bruno.

Les fonds qui sont recueillis lors de cet événement financent des expéditions thérapeutiques pour des jeunes qui sont en rémission du cancer. Selon le directeur de la fondation Sur la pointe des pieds, Jean-Charles Fortin, cette somme permettra à une vingtaine de personnes de vivre une expérience qui changera leur vie.

Éli Lapointe, 4 ans

« Lorsqu’on est capable d’atteindre la marque des six chiffres, on est vraiment très content. Grosso modo, c’est deux expéditions, deux programmes complets que l’on peut couvrir avec l’argent du rase-o-thon », explique M. Fortin, qui a participé au rase-o-thon à une deuxième reprise parce que ses employés l’ont inscrit à son insu à la campagne Rase ton boss.

Jean-François Lapointe, le père d’Éli, se laissait pousser les cheveux depuis un an et demi.

Duo père fils

Parmi les 24 participants à l’événement, une paire formée d’un père et de son fils sortait du lot. Éli Lapointe, âgé de seulement quatre ans, est le plus jeune de l’histoire du Rase-o-thon Marie-Hélène Côté. Il était accompagné de son père, Jean-François. À eux deux, ils ont ramassé un peu plus de 4000 $, le père ayant récolté 2264 $ et le fils 2090 $.

« Moi, je me laisse pousser les cheveux pour l’occasion depuis un an et demi. J’ai demandé à mon garçon de quatre ans s’il voulait s’impliquer pour les enfants malades avec moi et il a décidé d’embarquer avec moi », raconte Jean-François Lapointe.

La 19e édition du RAse-o-thon Marie-Hélène Côté a permis d’amasser 101 800$.

Les gens que le petit Éli a sollicités pour ramasser des fonds ont été touchés par son implication. « Ils avaient le cœur sur la main. Ils ont été très généreux avec lui », explique M. Lapointe, qui connaissait personnellement Marie-Hélène Côté.

Deux présidents

Les deux coprésidents de cette 19e édition, le cycliste Léandre Bouchard et l’animateur de Kyk 95,7 Jean-François Thorn, n’ont pas accepté de mettre leurs cheveux à prix pour les mêmes raisons.

Jean-François Thorne y a vu un moyen d’honorer le départ de sa conjointe, morte des suites d’un cancer à l’âge de 38 ans. « Les personnes qui vont partir, leur plus grande peur, c’est qu’on les oublie. Ma conjointe dans ses derniers jours de vie m’avait dit : ‘‘tu ne vas pas m’oublier, hein ? ’’. Quand il y a eu cette opportunité, ç’a été un moyen de la garder vivante à travers quelque chose. Elle n’est pas morte en vain », lance-t-il, fraîchement rasé.

Le cycliste Léandre Bouchard découvre sa nouvelle coupe de cheveux.

Léandre Bouchard, lui, a saisi cette occasion pour redonner aux personnes qui l’ont appuyé pendant sa carrière. « Je me fais beaucoup aider comme athlète de vélo de montagne. C’était le temps d’être généreux à mon tour », explique-t-il, ajoutant que la fondation aide des jeunes qui ont plus ou moins son âge.

« Me retrouver dans leur situation, j’aimerais ça pouvoir compter sur ce support-là », pense-t-il.

On voit ici les participants de la campagne Rase ton boss, et le coprésident du Rase-o-thon, Jean-François Thorn.

Relève

Le père de Marie-Hélène Côté, Réjean Côté, a été touché par le fait que beaucoup de jeunes participent à l’événement cette année. « C’est spécial. On voit qu’il y a de la relève », affirme celui qui, en plus d’être le fondateur du rase-o-thon qui porte le nom de sa fille, s’est fait raser les cheveux chaque année.

La prochaine expédition de la fondation Sur la pointe des pieds aura lieu entre le 26 juillet et le 4 août. Les participants, 14 personnes âgées de 14 à 18 ans, rejoindront le réservoir Manicouagan et descendront en rabaska jusqu’au barrage Manic 5. Ils franchiront une centaine de kilomètres en huit jours.