Les enfants qui fréquentent l’école primaire Benoît-Duhamel de Roberval seront mieux protégés dans leurs déplacements grâce à la construction de trottoirs.

200 000$ pour la sécurité des jeunes

Les enfants qui fréquentent l’école primaire Benoît-Duhamel de Roberval pourront s’y rendre à pied en toute sécurité à compter de l’automne prochain. La Ville a reçu une subvention de 90 000 $ par l’entremise du programme d’aide financière du Fonds de la sécurité routière pour y aménager des trottoirs. Elle investira de son côté plus de 100 000 $ pour la concrétisation de ce projet.

« Dans ce quartier, il n’y avait pratiquement pas de trottoirs. Pourtant, il y a beaucoup d’enfants et de jeunes familles dans ce secteur », avance le maire de Roberval, Sabin Côté.

Le corridor scolaire sera situé dans la zone résidentielle derrière le centre commercial et l’école Benoît-Duhamel dont fait partie le quartier des fleurs.

Le boulevard Olivier Vien sera en grande partie réaménagé, soit à partir de l’avenue Gagnon jusqu’au boulevard Marcotte. D’autres rues qui se rattachent à cette artère seront aussi mieux adaptées pour les piétons. 

Protéger les adolescents 

La Ville envisage par ailleurs construire un trottoir de la Cité étudiante jusqu’au Centre sportif Benoît-Lévesque. De nombreux élèves du secondaire circulent dans ce secteur à l’heure du dîner.

« Le trottoir part du centre sportif et se rend jusqu’au boulevard Marcotte, mais il n’y en a pas de l’école secondaire jusqu’à l’aréna et c’est ce qu’on regarde ce moment », explique le directeur général de Roberval, Daniel Gauthier. 

La Ville évalue actuellement les coûts additionnels qui seraient engendrés par l’ajout d’un tronçon. 

Le projet total de l’aménagement du nouveau corridor scolaire devrait se situer entre 200 000 et 250 000 $ selon Daniel Gauthier. 

La Ville entamera un processus d’appel d’offres sous peu. Si tout se passe comme prévu, les travaux de construction commenceront cet été. « La Ville va tout faire en son possible pour réaliser les travaux à temps pour la rentrée. Chose certaine, ce sera complété avant la fin de 2018 », assure M. Gauthier. 

La municipalité a obtenu une réponse la semaine dernière de Québec concernant la demande de financement qu’elle avait soumise. La subvention lui vient du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports. 

Une meilleure signalisation

Rappelons que la MRC Domaine-du-Roy a annoncé le mois dernier qu’elle offrait jusqu’à 10 000 $ à chaque municipalité de son secteur pour permettre l’achat de panneaux d’affichage à l’approche des zones scolaires. 

L’expertise du Centre alternatif de déplacement urbain de Saguenay (CADUS) est également mise à la disposition des différents conseils municipaux afin de bien établir les périmètres de sécurité près des écoles.