Saguenay effectuera une étude d'impacts et de besoins dans la prochaine année dans le but de remplacer en 2016 le parc de planche à roulettes de la Zone portuaire de Chicoutimi.

200 000$ pour la planche à roulettes

Saguenay projette de remplacer en 2016 le parc de planche à roulettes de la Zone portuaire de Chicoutimi par un équipement moderne «à la hauteur des grandes villes».
Le conseiller municipal du secteur, Simon-Olivier Côté, a travaillé de pair sur le dossier avec le conseiller Michel Tremblay, du district du quartier avoisinant.
Une première tranche de 200 000$ a été réservée en 2015 au projet dans le plan triennal d'immobilisation 2015-2017. Les jeunes ne rouleront cependant pas sur de nouveaux équipements avant 2016.
«On va commencer par faire une étude d'impacts et de besoins en 2015 avec des professionnels, on ne sait pas encore à quelle période exactement», indique Simon-Olivier Côté, en entrevue.
En fonction des scénarios proposés et du projet retenu, une autre portion d'investissements sera inscrite au prochain plan triennal (2016-2018) pour compléter le financement du nouveau parc. «On veut que ce soit quelque chose qui ait vraiment de l'allure. Il n'y a pas beaucoup d'infrastructures pour les jeunes dans ce secteur, mentionne M. Côté. On souhaite attirer une clientèle plus professionnelle.» Il donne en exemple le parc Victoria, situé dans la basse ville de Québec, qui possède un parc de planche à roulettes en béton.
Autres projets
Le conseiller municipal ajoute que le réaménagement des modules de jeux en bois, ainsi que l'ajout de jeux d'eau font partie des autres projets considérés pour la Zone portuaire. Aucune somme n'a toutefois été budgétée à ce sujet.
Concernant le réaménagement des halles de Chicoutimi, le conseiller indique que ce dossier demeure du ressort de la Société de gestion de la Zone portuaire. Aucun élu ne siège sur le conseil d'administration de la corporation.